Profweb

Accueil » Publications » Articles » Pourquoi et comment intégrer un atelier de fabrication numérique dans un établissement collégial?

Publications

Articles

Publié le 17 avril 2019 | Multidisciplinaire

Pourquoi et comment intégrer un atelier de fabrication numérique dans un établissement collégial?

Vous songez à implanter d'un atelier de fabrication numérique (fab lab) dans votre collège? Cet article est pour vous!

En janvier-février 2019, la Vitrine technologie-éducation a présenté le laboratoire : Les ateliers de fabrication numérique. Ce laboratoire en 3 étapes nous a permis de visiter 3 aspects de l’exploitation des fab labs :

  • La 1re étape a mis en évidence les principaux concepts associés au mouvement maker et permis de présenter quelques acteurs centraux du réseau des fab labs.
  • La 2e étape s’est penchée sur les différentes approches pour mettre en place un tel laboratoire dans un contexte scolaire, par le partage de collaborateurs qui ont déjà expérimenté ce processus.
  • Les experts invités à la 3e étape avaient pour mission de réfléchir sur le potentiel pédagogique de ces ateliers dans un contexte scolaire. C'est de ce volet dont il sera question dans ce texte. J'ai également rédigé dans Profweb un texte pour présenter un modèle concret d'intégration pédagogique d'un atelier de fabrication.

Pertinence pédagogique des ateliers de fabrication numérique

Depuis quelques années, les pratiques pédagogiques se tournent de plus en plus vers l’apprentissage expérientiel, dans lequel les étudiants sont appelés à créer des solutions à un problème qui leur aura été soumis dans le cadre d’un cours ou d’un projet.

L’approche par projets a les bienfaits d'amener les étudiants à:

  • mobiliser leurs savoirs
  • créer de nouvelles connaissances à travers la mise en application d’une démarche qui nécessitera le développement de compétences disciplinaires (par la manipulation des concepts) et de compétences transversales (en raison des interactions nécessaires à la mise en forme de leur création).
  • intégrer ces nouvelles connaissances, puisqu'elles sont utilisées dans un contexte concret, en vivant une expérience. Le souvenir des informations sera augmenté en raison de son association aux émotions vécues au long de la démarche (joie, frustration, découragement, etc.).

Nous constatons depuis quelques années une convergence vers le désir de réappropriation des moyens de production, en raison d'enjeux environnementaux, économiques et sociaux qui menacent notre société. Ce mouvement prend place dans des ateliers de fabrication numérique. Selon leur capacité, ces espaces sont équipés d’appareils plus ou moins sophistiqués et offrent, par une mise en commun des ressources, un accès à des appareils de fabrication numérique qui seraient autrement inaccessibles en raison de leurs prix élevés.

Ateliers de fabrication numérique

Des photos de différents ateliers de fabrication numérique, de leurs équipements et de projets pouvant être réalisés par des étudiants.

Un événement important à venir

Il existe un réseau mondial de fab labs à travers lequel les utilisateurs peuvent accéder à des outils dans les ateliers situés dans d’autres pays. Ce réseau offre à leurs utilisateurs la possibilité d’échanger à propos de leurs expériences par le biais de grandes conférences mondiales telles que celle prévue à Montréal en 2020 : #fab16.

Conditions gagnantes pour un atelier de fabrication numérique dans un collège

La richesse d'un atelier de fabrication repose avant tout dans la communauté qui l’anime. Le maintien de cette communauté constitue le principal défi à relever par le gestionnaire de l’atelier. Selon Laurence Martel, du PolyFab, le fab lab de l'École polytechnique de Montréal, l’atelier profitera de la présence d’un animateur d’atelier engagé qui agit à titre de mentor auprès des utilisateurs.

Pour encourager les enseignants à intégrer les ateliers de fabrication numérique à leurs pratiques pédagogiques:

  • Benoit Jobin du MakerSpace du Collège de Maisonneuve favorise une approche directe auprès des enseignants, qu’il invite à assister à une conférence avec leurs étudiants pour faire découvrir le potentiel des ressources disponibles.
  • Serge Gagnier, du Fab Lab AST, à l'Académie Sainte-Thérèse, offre des formations personnalisées auprès des enseignants pour leur permettre de s’approprier le fonctionnement des appareils et leur faire vivre des expériences positives, en vue qu’ils transfèrent ces apprentissages à leurs pratiques pédagogiques.
  • De son côté, Jasia Stuart du Technology Sandbox [en anglais] de l'Université Concordia a constaté que ses efforts de prise de contact direct avec les enseignants rapportaient peu par rapport à l’influence des étudiants qui fréquentent le «Technology Sandbox» et qui, à leur tour, font découvrir l’atelier à leurs enseignants.

La réalisation d’un projet pédagogique dans un atelier de fabrication numérique aura pour effet de décloisonner les pratiques disciplinaires, de les confronter à d’autres visions et d’enrichir leur compréhension par l’étudiant. Ouvrir le laboratoire à la communauté permettra étudiants de rencontrer des personnes possédant des expertises et des connaissances variées, ouvertes à la collaboration.

Il en va de même avec dans un contexte dans lequel le laboratoire est accessible uniquement aux étudiants de l’établissement scolaire. Les rencontres entre des étudiants de champs disciplinaires différents résultent souvent dans la réalisation de projets originaux. Jasia Stuart relevait dans sa présentation que, bien que les étudiants en arts et en ingénierie de l’Université Concordia partagent le même édifice, les possibilités de rencontre sont pratiquement nulles. Toutefois, lorsque les étudiants de ces disciplines se rencontrent dans le cadre d’un projet commun au Technology Sandbox, ils sont souvent confrontés dans leurs certitudes et portés à remettre en question leurs approches.

Un coffre à outils bien rempli

Bien que les laboratoires offrent une panoplie de ressources matérielles (comme des imprimantes 3D), ils sont avant tout au service de la création. Néanmoins, il ne faut pas négliger le fait que ces nouveaux appareils nous permettent de réaliser des objets qui étaient souvent impossibles à réaliser auparavant (comme des engrenages encastrés). Le potentiel qu’offrent les nouveaux matériaux associés aux imprimantes 3D constitue aussi un avantage créatif. Enfin, il importe de se rappeler que ces appareils nous permettent de fabriquer des produits avec une précision et une rapidité de production qui demandaient auparavant l’expertise d’un maître artisan.

C’est en mettant en commun la richesse des rencontres humaines et le potentiel créatif des appareils technologiques rendus accessibles que les étudiants-utilisateurs auront la possibilité de réaliser des solutions créatives tout en rendant concret leurs apprentissages disciplinaires. Toutefois, ces réalisations doivent s’accomplir à travers une démarche d’apprentissage qui mérite d’être balisée. C'est là que le travail de l'enseignant prend son sens!

Si vous êtes un enseignant qui voulez amener vos étudiants à réaliser des projets dans un fab lab, j'ai écrit un autre texte pour partager un modèle concret pour l'intégration pédagogique d'un atelier de fabrication numérique.

À propos de l'auteur

Jean-Pierre Dufresne Conseiller pédagogique à la Vitrine Technologie-Éducation depuis août 2018, Jean-Pierre Dufresne a auparavant été enseignant au secondaire pendant plus de 15 ans. Il valorise le développement des compétences de citoyenneté numérique.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*