Profweb

Accueil » Publications » Articles » Outils technologiques pour susciter l'interactivité dans les cours en ligne en mode synchrone

Publications

Articles

Publié le 3 avril 2019 | Multidisciplinaire

Outils technologiques pour susciter l'interactivité dans les cours en ligne en mode synchrone

Comment susciter l'engagement des étudiants dans un cours en ligne? Comment faire en sorte qu'un cours en ligne en mode synchrone ne soit pas qu'une présentation orale par l'enseignant?

En février et en mars 2019, j'ai assisté à 2 activités en ligne sur le même thème :

  • Stratégies pour accroître l'interactivité des cours en ligne (design et mise en oeuvre), une table d'échanges organisée par le Réseau francophone d'enseignement à distance (REFAD) le 7 mars 2019
  • Stratégies pédagogiques favorisant l'interactivité en formation à distance en mode synchrone, un témoignage de Corinne Marois, enseignante à la formation continue au Cégep de La Pocatière, et de Mireille Laflamme, conseillère pédagogique à la formation continue dans le même collège, présenté le 21 février 2019 dans le cadre de la Semaine de la formation à distance 2019 organisée par le FADIO (Formation à distance interordre - Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine)

L'intégrale du témoignage de Mireille Laflamme et Corinne Marois ]

Je partage ici certaines astuces que j'ai retenues de ces 2 activités.

Je vous propose aussi dans d'autres pages de Profweb :

  • un texte sur des façons de créer un climat de classe qui encourage la participation des étudiants dans les cours en mode synchrone
  • un texte sur l'interactivité dans les cours en ligne en mode asynchrone, sujet dont il a été question lors de la table d'échanges organisée par le REFAD

Pour (vraiment) voir tous les étudiants

Dans les 2 activités, il a été question de la possibilité de demander à tous les étudiants d'ouvrir leur caméra en tout temps, pour mieux mesurer leur présence et leur engagement, mais aussi pour augmenter leur sentiment de présence. Or, quand toutes les caméras fonctionnent, les vignettes montrant chacun des étudiants deviennent d'autant plus petites que les étudiants sont nombreux. Pour l'enseignant, une solution à ce problème a été proposée par Mireille Laflamme lors de la Semaine de la formation à distance organisée par le FADIO : utiliser 2 écrans pour son ordinateur, et en consacrer un aux caméras des étudiants, pour maximiser la taille des images.

Des «  volontaires »… désignés!

Quand les réponses ne fusent pas (ou pour éviter de les attendre en vain), plusieurs intervenants de la table d'échanges organisée par le REFAD ont suggéré d'interpeller nommément certains étudiants pour leur poser des questions. Yves Munn, chargé de projet technopédagogique à l'UQAM, a proposé Fluky, une roue de fortune virtuelle pouvant servir à désigner un étudiant du groupe au hasard de façon ludique.

Lever la main : encore plus important en ligne

Les plateformes de formation synchrone ont toutes une option permettant aux étudiants de « lever la main », c'est-à-dire un bouton qui leur permet de signaler à l'enseignant leur volonté de prendre la parole. Corinne Marois insiste sur l'importance pour les étudiants d'utiliser cette fonctionnalité avant d'activer leur micro, car les interruptions deviennent cacophoniques, en ligne.

Les plateformes de visioconférence offrent généralement aux participants de signaler un « état » (« statut ») : en cliquant sur un bouton, l'étudiant peut manifester qu'il comprend ou non, qu'il souhaite que le rythme ralentisse ou accélère, qu'il approuve ce qui est dit ou non, etc. Ce peut être à la fois utile et ludique.

Les différents états qu'un participant peut sélectionner sur la plateforme Adobe Connect

Tableau blanc

Le tableau blanc offert dans les plateformes de formation est une autre belle option pour interagir avec les étudiants : on fait afficher un tableau blanc sur lequel les étudiants peuvent écrire et dessiner. On peut les inviter à l'utiliser pour nous poser des questions, ou pour répondre à des questions que nous leur posons. De son propre aveu, Corinne Marois « abuse » de ce formidable outil.

Pour l'enseignant, garder un oeil sur le contenu du tableau blanc est plus simple, peut-être, que de surveiller le fil de clavardage. Si vous vous sentez dépassé par le fait de devoir suivre les discussions du clavardage tout en parlant, essayez le tableau blanc!

Le contenu du tableau blanc n'a pas toujours été très sérieux, lors du témoignage de Corinne Marois (livré sur la plateforme Via)

Sondage, jeux-questionnaires, et plus!

Plusieurs plateformes intègrent un outil de sondage. Corinne Marois s'en sert pour soumettre à ses étudiants des questions à choix multiples en guise d'exercices formatifs. Dans la plateforme Via, que Corinne Marois utilise, les réponses peuvent être anonymes ou non, et partagées avec le groupe ou non.

Pour des quiz, on peut aussi se tourner vers Kahoot [en anglais] (qui a déjà fait l'objet d'un récit dans Profweb), Quizizz ou un questionnaire Moodle! Et Formative, Classkick, Flipgrid, etc. sont des options aussi intéressantes à distance qu'en présence!

Pour en savoir plus...

Si le sujet vous intéresse, je vous recommande un texte que j'ai écrit après avoir assisté à une activité organisée dans le cadre de la Semaine de la formation à distance 2018 du FADIO, une table d'échanges sur les pratiques dynamiques en formation à distance (tant en mode synchrone qu'en mode asynchrone).

Enseignez-vous en mode synchrone? Faites-vous en sorte de susciter des interactions entre vos étudiants et vous ou chez les étudiants entre eux? Dites-nous comment vous vous y prenez dans les commentaires!

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume Elle est éditrice et rédactrice pour Profweb depuis 2013. Elle est également enseignante de physique au Cégep Limoilou et chargée de cours pour les cours compensateurs à l'Université Laval. Son travail pour Profweb l'amène tout naturellement à s'intéresser à la technopédagogie et à tenter d'innover dans son enseignement.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*