Profweb

Accueil » Publications » Articles » MelCity, un jeu sérieux pour sensibiliser aux situations de handicap

Publications

Articles

Publié le 31 janvier 2017 | Multidisciplinaire

MelCity, un jeu sérieux pour sensibiliser aux situations de handicap

Après avoir rédigé un article sur le potentiel du jeu dans la résolution des problèmes planétaires, j’ai pris connaissance du jeu MelCity qui pourrait bien faire office de simulation dans certains cours du programme des Sciences humaines, au collégial, afin de réduire les défis sociaux attachés à un manque de sensibilisation sur la réalité des personnes en situation de handicap.

Ce jeu propose une sensibilisation sur les conditions des personnes ayant un handicap. À travers divers contextes de déplacements, le joueur est appelé à aider une personne en situation de handicap, à identifier les problèmes auxquels elle doit faire face et à proposer des accommodations raisonnables par la suite.

Qu’apprend le joueur?

Contrairement à certains jeux qui n’ont pas été créés avec une intention pédagogique, l’intention de Melcity est clairement exprimée par ses créateurs.

L’objectif de ce jeu sérieux est de réveiller la conscience (du joueur) sur les difficultés et les limitations des personnes en situation de handicap.

Les personnes en situation de handicap rencontrent de nombreux défis dans les sociétés où, bien souvent, la majorité des personnes n’est pas sensibilisée à leur réalité. Qu’il s’agisse des bâtiments, des infrastructures routières ou des transports, beaucoup d'aménagements urbains doivent être conçus de manière à rendre la ville accessible pour elles aussi. Dans cette perspective, la sensibilisation doit se faire également au collégial et MelCity offre une simulation très intéressante qui pourrait être intégrée dans des cours relatifs aux défis sociaux, en général.

La ludification de situations réelles

Un univers est en place pour créer ce sentiment de pratiquer un jeu et non un exercice d’apprentissage typique:

  • Des couleurs vives, un aspect visuel réaliste, mais présenté sous forme de dessins animés.
  • Une mécanique de jeu un tant soit peu fantaisiste et gratuit vous met dans la peau d’un « photographe sans frontière », qui prend en photo des preuves des nombreuses difficultés qui s’imposent aux personnes en situation de handicap!
  • Au fur et à mesure de son avancée, le joueur peut gagner des outils qu’il pourra utiliser pour aménager et corriger les difficultés dans une autre mission.

Les règles sont adaptées à l’objectif du jeu et personnellement, je pense que les compétences acquises sont facilement transposables dans la vraie vie, puisque c’est à partir de situations réelles que les missions ont été façonnées.

Choisir une mission

Parlant de mission, en démarrant le jeu, le joueur doit choisir un lieu où il devra accompagner une personne en situation de handicap. Il peut choisir entre:

  • Le commerce
  • Les transports et la voirie
  • Le domicile
  • Le travail

À la suite de cela, il devra déterminer sa mission en sélectionnant un personnage à guider dans ses déplacements parmi:

  • Benjamin: il se déplace en fauteuil roulant et ne doit surtout pas être en retard à son entretien d’embauche.
  • Sarah: elle a des difficultés auditives et doit rentrer chez elle pour se reposer.
  • Claire: Aveugle, elle doit se rendre chez son frère pour qu’il lui installe son lecteur d'écran et de son clavier braille.
  • Clément: il a un handicap cognitif et doit demander de l’aide pour se repérer, comprendre et traiter l’information.

Le joueur doit faire le choix d’une mission parmi 4 personnages présentant une situation de handicap différente.

Le joueur doit choisir un lieu où accompagner une personne en situation de handicap.

Remplir sa mission

Tout au long du parcours, il faut identifier 4 indices de difficultés de déplacement auxquelles la personne accompagnée fait face. Une fois identifié, l’indice doit être photographié avec la caméra, puis enregistré. Attention, car le temps est une ressource très précieuse! En effet, quelques secondes seulement sont accordées au joueur pour identifier un indice, ce qui peut occasionner des petites montées d'adrénaline!

Départ de Benjamin pour l’entretien d'embauche!

Une fois les missions d’accompagnement complétées, le joueur est appelé à trier ses preuves. Pour cela, il doit associer chacune des preuves photographiées à un handicap, soit auditif, moteur, cognitif, visuel ou autre.

Tri des indices (preuves) photographiés lors du parcours.

Après cela, le joueur pourra se lancer dans une argumentation avec la gérante de la résidence afin de la convaincre d'instaurer des accommodations. Durant cette conversation, il faut choisir les bonnes répliques et sélectionner les bonnes photos pour prouver que certaines modifications doivent être effectuées pour faciliter la vie aux personnes handicapées.

Si vos arguments ou vos preuves ne sont pas les bons, vous risquez de tourner en rond!

Argumentation et sélection de photos en guise de preuves.

En guise de récompense pour la réussite de vos missions, vous débloquerez un ensemble de minijeux (Kin-ball, course en joëlette, basket-fauteuil et football en duo), plus intéressants les uns que les autres!

Évaluer les apprentissages

Évaluation des apprentissages et scores.

Pour gagner, le joueur doit faire montre d’observation et d’empathie. L’apprentissage est évalué en fonction du nombre d’indices recueillis et du temps de réalisation de la mission. C’est un type d’évaluation plutôt diagnostique (ou critérié), puisqu’il consiste à porter un jugement sur le degré de réalisation des apprentissages à la fin de chaque mission. Au terme du jeu, il faut photographier 73 indices et faire 41 aménagements au total. En fonction du nombre d’indices trouvés, un score est produit. Le score n’affecte pas l'évolution du jeu, sinon le nombre d'indices photographiés et d'aménagements repérés.

Pourquoi j’aime et recommande ce jeu

Parce que c’est avant tout un jeu, mais un jeu où l’on apprend à changer le monde!

Je ne suis plus la même après avoir joué à MelCity et avoir gagné. Je comprends mieux la réalité des personnes en situation de handicap et je crois que ce jeu est une bonne façon de sensibiliser le monde sur ces réalités.

De plus, dans nos salles de classe, nous enseignons aux futurs preneurs de décisions qui occuperont des fonctions importantes dans la société et qui devront réfléchir afin d'améliorer les conditions de vie de tous. Nous devons aujourd’hui conduire nos étudiants sur des pistes de réflexion afin qu’à l’avenir, ils puissent apporter des solutions à des problèmes authentiques.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*