Profweb

Accueil » Publications » Articles » Les TIC au collégial : un peu, beaucoup, intensément

Publications

Articles

Publié le 10 juin 2012 | Multidisciplinaire

Les TIC au collégial : un peu, beaucoup, intensément

Une étude exploratoire réalisée au printemps 2011 auprès des étudiants et des professeurs du Cégep de Jonquière révèle que les technologies de l’information et de la communication (TIC) et les nouveaux médias constituent de précieux outils pour les apprentissages au collégial. Ces outils technopédagogiques posent toutefois de nombreux défis à la pédagogie. La démarche visait d’une part à documenter l’équipement, l’accès et les usages des TIC et des médias sociaux par les étudiants et, d’autre part, à cerner les perceptions des étudiants et des enseignants quant à leur utilité pour les apprentissages au collégial. Les données ont été recueillies par questionnaire Internet auprès d’un échantillon représentatif de l’ensemble des étudiants de deuxième année ou plus au Cégep de Jonquière. Les données ont été compilées selon le sexe et la famille de programme. Par ailleurs, une série d’entrevues de groupe a été réalisée auprès d'étudiants et d'enseignants de divers programmes de l’établissement.

Les résultats révèlent que les collégiens sont très bien équipés en matière de TIC; près des trois quarts des répondants possèdent un ordinateur portable et un sur cinq un téléphone intelligent. Une forte proportion des jeunes consultés, soit 92,8 %, se connecte au Web une fois ou plus par jour.

Proportion des étudiants effectuant diverses activités liées aux TIC quelques fois par semaine ou plus en lien avec leurs études collégiales

Proportion des étudiants effectuant diverses activités liées aux TIC quelques fois par semaine ou plus en lien avec leurs études collégiales.

En entrevue, les étudiants indiquent apprécier tout particulièrement le fait qu’Internet leur permet d’accéder rapidement à de l’information récente. Certains se demandent même comment les générations précédentes arrivaient à réaliser leurs travaux scolaires sans ces outils technologiques!

Globalement, tant les étudiants que les enseignants considèrent que les TIC constituent de précieux outils pour appuyer les apprentissages et communiquer. Malgré les atouts indéniables de ces outils, de nombreux enseignants trouvent cependant difficile de composer avec certains de leurs effets : plagiat facilité, étudiants distraits en classe par leur téléphone ou Facebook, perte de temps importante. Lors des rencontres, les enseignants soulignent que leur utilisation pose aussi de nombreux défis à la pédagogie : tâche de travail accrue par les apprentissages à effectuer régulièrement pour être à jour, courriels nombreux auxquels les étudiants veulent des réponses rapides, équipements à actualiser fréquemment, etc. Tout en constatant qu’une grande partie des étudiants se débrouille bien au chapitre des savoir-faire usuels liés à l’utilisation des TIC, les enseignants consultés notent que plusieurs, par exemple, se retrouvent parfois démunis pour choisir l’information pertinente et en évaluer la crédibilité. Une relation et un suivi pédagogiques de qualité apparaissent donc essentiels pour favoriser un apprentissage efficace.

Alors que pratiquement tous les étudiants ont adopté Facebook, lequel constitue dorénavant l’un des modes de communication privilégiés par les jeunes, ce média social est mal connu des enseignants et suscite de la méfiance. De façon générale, ceux-ci connaissent peu ce média social et ne lui concèdent guère d’utilité dans le cadre des études collégiales. Plusieurs se questionnent par ailleurs sur les aspects éthiques de l’utilisation de Facebook en milieu scolaire.

Au cours des prochaines années, on doit s’attendre à ce que les TIC et les nouveaux médias soient de plus en plus utilisés par les étudiants et les enseignants au collégial. Il s’avère notamment important d’informer les enseignants sur la façon dont les étudiants s’en servent afin de mieux baliser les modalités d’usage dans le cadre des cours. Est-ce que les constats émanant de l’étude réalisée au Cégep de Jonquière correspondent à la réalité que vous vivez dans votre établissement?

Le rapport est disponible en ligne sur le site d’ÉCOBES Recherche et transfert.

2 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Émilie Lavery a écrit le 12 juin 2012 à 14h54

    Merci, madame Thivierge, d’avoir communiqué les résultats de votre étude. Les pratiques TIC des jeunes sont donc réaffirmées! Les résultats reflètent, bien sûr, le contexte de Jonquière. Votre étude, très fouillée, mérite d’être lue dans le détail! Ce que vous nous confiez également, c’est que les changements introduits dans notre pédagogie ne font que commencer. Il sera important de venir se ressourcer dans Profweb : les technopédagogues y expliquent pourquoi ils adoptent des TIC ici et là, et parfois, plus fréquemment que rarement, dans leur enseignement. Certaines situations éducatives ne sont possibles que par les TIC. Plusieurs récits de Profweb montrent combien l’atteinte de certaines compétences est grandement facilitée par certaines propriétés intrinsèques des outils utilisés! Il est donc bien que vous terminiez votre article en rappelant l’importance de faire connaître les pratiques des étudiants et des enseignants.

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Bernard Dionne a écrit le 13 août 2012 à 21h07

    Étude très intéressante. Le portrait qui se dégage des pratiques étudiantes est certainement exportable à l'ensemble des étudiants des autres collèges. Bravo! Bernard Dionne

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*