Profweb

Accueil » Publications » Articles » Les technologies... de plus en plus proches des utilisateurs !

Publications

Articles

Publié le 23 septembre 2012 | Multidisciplinaire

Les technologies... de plus en plus proches des utilisateurs !

Au-delà de toutes projections, l’année 2012-2013 semble être portée par des « courants technologiques » en mouvance.  Effectivement, si les établissements et les intervenants pédagogiques cherchaient, il y a peu de temps, à identifier les applications technologiques les plus pertinentes pour l’enseignement et l’apprentissage, tous se demandent aussi quels devraient être, dans l’avenir, les choix d’outils informatiques les plus appropriés pour les utilisateurs. Si le discours priorisait la prise en charge des avantages et des limites du portable par rapport à l’ordinateur de bureau, il semble que le nouveau dispositif « tablette électronique », vienne bousculer les perceptions sinon, les points de vue établis.

Livres

Tablettes et appareils mobiles : un nouvel enjeu en technopédagogie.

Effectivement, on aura vu à la rentrée des établissements proposer des formules incitatives, voire même originales : fournir des tablettes aux nouvelles cohortes d’étudiants, soutenir financièrement les enseignants pour qu’ils puissent en faire l’acquisition ou en assurer l’approvisionnement ou encore doter systématiquement le parc informatique de « paniers de tablettes » dédiés à l’usage des intervenants pédagogiques. Dès lors, un processus en entraînant un autre, de nombreuses questions surgissent, ciblant la gestion et l’archivage des données, l’arrimage et le transit des formats d’informations dans les environnements d’apprentissage et de gestion pédagogique, tout comme la pertinence d’acquérir et de déployer les micros applications (applis ou « apps ») en correspondance avec les pratiques déjà en cours dans les activités pédagogiques. Et, n’auront encore pas été discutés les sujets « brûlants », comme l’adéquation entre des fonctionnalités offertes dans les applis et la correspondance avec les objectifs des productions à réaliser dans un contexte d’apprentissage.

Comment alors aborder ce processus irréversible qui place désormais l’apprenant en situation de choix et d’autonomie au regard de technologies de plus en plus mobiles, conviviales, accessibles et capables d’appuyer des pratiques pédagogiques innovantes et efficaces?

Devrait-on accepter le principe que « l’utilisateur aura toujours le dernier mot » et qu’en bout de course, submergées par ces courants technologiques incessants, les équipes pédagogiques des établissements n’auront pas d’autres opportunités que celle de suivre le mouvement? En effet, le développement des outils technologiques évolue à un tel rythme qu’il devient plus difficile que jamais d’envisager que les établissements pourront porter en entier la charge de cet investissement tant du point de vue des équipements que des ressources dédiées au traitement des contenus.

C’est en tenant compte de cette perspective que l’APOP s’engage dans un processus accéléré d’accompagnement et de soutien des utilisateurs. Effectivement, nous croyons que si la conjoncture socio-éducative se transforme et se modifie à ce point, les intervenants pédagogiques doivent avoir accès aux activités de perfectionnement dans les conditions de proximité les plus optimales possible.

Logos

Technologies en mouvance… une multitude de choix pour les utilisateurs!

À cet égard, au cours de l’année 2012-2013, le programme d’activités de l’APOP offrira une très grande variété de sujets à portée pédagogique et technologique. Certains thèmes et objets de contenu répondront à des interventions et des utilisations indispensables, faisant office de valeurs et d’applications universelles dans les pratiques courantes alors que d’autres présenteront un caractère plus ponctuel.

Du côté des applis sur tablettes, les activités viseront à s’approprier et projeter le potentiel et la portée des fonctionnalités de suites bureautiques (traitement de texte, tableur, présentation dynamique, communication, schématisation) ainsi que leur potentiel de transfert et d’adaptation dans les environnements technologiques courants (PC, Mac, logiciels et environnements informatiques, etc.).

Les thèmes corolaires ou associés, tels l’apprentissage mobile, la pédagogie inversée, la classe hybride, la pédagogie active, l’enseignement en mode synchrone, l’évaluation en ligne, permettront d’analyser et d’anticiper le niveau de faisabilité et d’efficience de ces nouvelles ressources.

Par ailleurs, des préoccupations récurrentes telles que la contribution des communautés d’apprentissage et des réseaux sociaux, la reconnaissance de la propriété intellectuelle et le traitement éthique des données informationnelles ( Loi C-11) feront aussi l’objet d’un intérêt ciblé.

Devant tant d’effervescence et d’innovations technologiques, de ressources technopédagogiques émergentes, tous les acteurs sont plus que jamais incités à partager les résultats de leur recherche et leur expérimentation de solutions pédagogiques et technologiques créatives et adaptées à la formation au postsecondaire.

Serez-vous de ceux qui participeront à cette nouvelle étape du périple technopédagogique?

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*