Profweb

Accueil » Publications » Articles » Les technologies constituent-elles vraiment un cadeau pour la réussite des jeunes?

Publications

Articles

Publié le 18 décembre 2006 | Multidisciplinaire

Les technologies constituent-elles vraiment un cadeau pour la réussite des jeunes?

Les développements technologiques sont là pour rester et nous allons graduellement faire avec…  Pensons uniquement aux profs qui ne voulaient rien savoir des technologies et qui entrent maintenant leurs notes dans Omnivox ou Bleu Manitou et y trouvent même des avantages. Il y a aussi ces équipes qui prennent des décisions concernant leur programme à la lumière des statistiques sur la réussite de leurs élèves qu’ils consultent directement à l’écran.  Au-delà de ces applications dédiées à la gestion pédagogique, on dénote des expériences diversifiées d’intégration des TIC dans un contexte d’enseignement ou d’apprentissage :

  • Il y a de plus en plus de profs qui utilisent PowerPoint pour animer leurs présentations en classe.  Prenons, comme exemples, deux récits d’expérience publiés dans Profweb : Anne-Marie Boucher qui prouve qu’il est possible d’intégrer les TIC en techniques humaines ou Léo Soucy qui l’utilise en littérature pour présenter les concepts liés au schéma actanciel.
  • D’autres personnes utilisent une plateforme de formation comme le DECclic pour y déposer des documents, donner accès à des ressources ou animer des forums, etc. Tapez uniquement « decclic » dans la zone de recherche qui se trouve sur la page d’accueil de Profweb et vous pourrez accéder à plus d’une dizaine d’illustrations concrètes.
  • On retrouve même des profs de différents collèges qui utilisent des outils de collaboration afin de trouver des solutions innovatrices aux problèmes de clientèle vécus en région. Prenez le temps de lire le récit de Geneviève Lizée qui nous parle du projet Cégeps en réseau.

C’est certain, les technologies sont de plus en plus présentes en classe et lorsqu’on y regarde de près, on se rend compte qu’il y a un changement graduel dans les approches pédagogiques utilisées. Les profs parlent moins et les élèves sont de plus en plus des agents actifs dans leurs apprentissages. Comme le dit si bien Luc Desautels dans son récit, « … ce sont justement eux qui doivent apprendre et ils n’apprennent pas nécessairement parce que je parle. Il m’apparaît alors normal que ce soit eux qui s’activent davantage à l’occasion de nos rencontres! Bien sûr, je fais encore des exposés : comment philosopher sans paroles, sans échanges, sans discussions? Mais ces paroles trouvent leur pertinence parce qu’elles s’enracinent dans un travail préalable de recherche et de lecture que les élèves ont fait ou parce qu’elles servent de bougie d’allumage à un tel travail. »

Mais au-delà de ces quelques expériences, peut-on dire que la majorité des profs sont disposés à changer leurs manières de faire et à mettre en place des dispositifs pédagogiques qui assureront une véritable prise en charge par l’étudiant de ses apprentissages? Sommes-nous prêts collectivement à faire ce cadeau à nos jeunes?

Pour la prochaine année, souhaitons-nous d’oser et de collaborer ensemble pour développer de nouvelles approches et de nouveaux outils. Et si, d’ici là, le Père Noël  vous raconte une belle histoire d’intégration des TIC, écrivez à l’équipe Animaweb. Nous serons bien heureux de l’offrir à l’ensemble de la communauté collégiale.

Joyeuses Fêtes et une superbe année 2007!

Nous serons de retour le 8 janvier 2007.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*