Profweb

Accueil » Publications » Articles » Les étudiants d’aujourd’hui : uncassetête.net?

Publications

Articles

Publié le 22 mars 2010

Les étudiants d’aujourd’hui : uncassetête.net?

Les Ateliers pédagogiques 2010 de l'ACPQ

Le Collège Jean-de-Brébeuf sera l'hôte des Ateliers pédagogiques 2010 de l’Association des collèges privés du Québec (ACPQ) qui se tiendront à Magog les 31 mai et 1er juin.  Cet événement sera l'occasion de réfléchir sur les caractéristiques des étudiants qui fréquentent ou qui fréquenteront sous peu le réseau collégial.

Collège Jean-de-Brébeuf

Au cours des dernières années, la clientèle des collèges a évolué de façon sensible. Les étudiants d’aujourd’hui appartiennent à la Génération C, qui est née avec le Web et dont l’univers social est plus que jamais celui de la création, de la communication et de la collaboration. Il s’agit des jeunes de Facebook, de Twitter et des Wikis. Leur accès à la connaissance est immédiat, en direct, ce qui présente sans doute des avantages, mais également des risques. Certains étudiants, par ailleurs, adoptent parfois des comportements qui surprennent ou qui irritent des membres du personnel des collèges (manque de respect, bavardage en classe, utilisation du téléphone cellulaire pour envoyer des textos durant les cours, etc.). Et l’on doit ajouter qu’à la suite du renouveau pédagogique au secondaire, il faut s’attendre à recevoir, à l’automne 2010, des étudiants, à tout le moins pour certains d’entre eux, différents de ceux qui fréquentent les collèges présentement en ce qui concerne les connaissances qu’ils ont acquises et les nouvelles façons d’apprendre qu’ils ont développées.

S’ajuster à ces étudiants n’est pas chose simple et peut représenter, pour plus d’un, un véritable casse-tête.

Bannière des ateliers pédagogiques Les étudiants d'aujourd'hui uncasstête.net?

En outre, on a de plus en plus affaire à une clientèle diversifiée dans les collèges. Les années récentes ont été notamment marquées par une augmentation importante d’étudiants appartenant à ce qu’on appelle les clientèles émergentes et les clientèles particulières. Et il ne faut pas oublier le renouveau pédagogique au secondaire dont l’appropriation a été inégale d’une école à l’autre. À l’évidence, la clientèle que nous recevrons à l’automne 2010 sera loin d’être homogène.

Comment composer avec cette diversité qui se manifeste de toutes sortes de manières? Comment recomposer le casse-tête et faire en sorte que les pièces puissent s’emboîter les unes aux autres?

Les quelque 40 ateliers (dont sept en anglais) ainsi que les conférences de M. Vincent Tanguay du Centre francophone d'informatisation des organisations (CEFRIO) et de Mme Diane PACOM de l'Université d’Ottawa permettront de mieux connaître les étudiants d’aujourd’hui et les stratégies qui favorisent leurs apprentissages et leur développement.

On pourra obtenir toute l’information relative aux ateliers sur le site de l’ACPQ à partir du 24 mars.

Nous vous attendons en grand nombre.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*