Profweb

Accueil » Publications » Articles » Le PAREA et la recherche sur l'intégration des TIC à l'enseignement collégial

Publications

Articles

Publié le 12 novembre 2007 | Multidisciplinaire

Le PAREA et la recherche sur l'intégration des TIC à l'enseignement collégial

Ce texte a été rédigé en collaboration avec Lynn Lapostolle, directrice générale, et Sylvie Charbonneau, collaboratrice, à l'Association pour la recherche au collégial (ARC).

La Direction du soutien aux établissements du Ministère a mis sur pied un groupe de travail réunissant plusieurs partenaires du réseau collégial. Les personnes suivantes en ont fait partie : Benoit Bolduc, directeur général de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC), Isabelle Laplante, responsable du Centre de documentation collégiale (CDC), Lynn Lapostolle, directrice générale de l’Association pour la recherche au collégial (ARC), Hélène Martineau, vice-présidente de l’Association pour les applications de l’ordinateur au postsecondaire (APOP), Jean-Denis Moffet, coordonnateur de la Commission de l’enseignement collégial du Conseil supérieur de l’éducation (CSÉ), Jeason Morin, responsable des programmes de recherche au MELS, et Hélène Tardif, chercheuse au Campus Notre-Dame-de-Foy.

depuis l’an 2000, seuls 10 nouveaux projets inscrits dans le champ des APO ou des TIC ont été subventionnés. Voilà qui est peu et qui ne reflète assurément pas le dynamisme observé dans le domaine de l’intégration des TIC à l’enseignement collégial.

Bon an mal an, depuis quelques années, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec soutient financièrement une dizaine de projets dans le cadre de son Programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage (PAREA). Ceux-ci s’inscrivent obligatoirement à l’intérieur de l’un de quatre champs d’application : l’enseignement; l’apprentissage; le milieu scolaire; les applications pédagogiques de l’ordinateur (APO) et des technologies de l’information et de la communication (TIC). On pourrait donc s’attendre à ce que, chaque année, deux ou trois nouveaux projets portant sur les APO ou les TIC soient lancés. On pourrait même croire que les efforts de ces dernières années ont fait éclore mille et un nouveaux projets sur les APO ou les TIC! Or, la réalité est tout autre : depuis l’an 2000, seuls 10 nouveaux projets inscrits dans le champ des APO ou des TIC ont été subventionnés. Voilà qui est peu et qui ne reflète assurément pas le dynamisme observé dans le domaine de l’intégration des TIC à l’enseignement collégial.

Le PAREA subventionne deux catégories de recherche : la recherche d’ordre général et la recherche orientée. La première comprend les projets qui constituent des initiatives du personnel enseignant ou du personnel professionnel non enseignant des établissements de l’ordre d'enseignement collégial; la seconde se veutune incitation à mener à terme des activités de recherche qui répondent à des besoins actuels et à des questions de pointe en ce qui a trait à ce même ordre d’enseignement. La recherche sur les APO ou les TIC peut s’inscrire dans l’une comme dans l’autre. Comme le Ministère n’avait pas revu les orientations proposées depuis un certain temps, l’an dernier, celles-ci ont fait l’objet d’une importante mise à jour afin de tenir compte des résultats des recherches les plus récentes et d’être encore mieux campées dans les préoccupations pédagogiques actuelles. Au terme de ce travail, le Ministère propose quatre nouvelles orientations pour l’appel de projets en cours : l’établissement d’enseignement comme système organisationnel; la pédagogie différenciée; les facteurs individuels qui influent sur la persévérance scolaire; la lecture et l’écriture, dans tous les programmes et dans toutes les disciplines. Aucune ne concerne spécifiquement l’intégration des TIC à l’enseignement collégial parce que toutes y réfèrent.

En effet, le groupe de travail qui a formulé ces orientations est d’avis que l’intégration des TIC dans les collèges du Québec est telle que chacune des orientations dégagées permet d’analyser plusieurs questions de recherche pertinentes, sous l’angle des technologies de l’information et de la communication. Ainsi, une recherche portant sur n’importe laquelle des quatre orientations peut être considérée en fonction d’approches technopédagogiques ou de modèles d’intervention (stratégies et scénarios) intégrant les TIC. Quelles sont les conditions culturelles et organisationnelles qui favorisent la réussite de l’innovation pédagogique utilisant sciemment les TIC? Quel est l’effet de l’utilisation des TIC sur des approches pédagogiques différenciées? Quels sont les effets sur la dynamique motivationnelle des expériences pédagogiques intégrant les TIC dans les activités d’enseignement ou d’apprentissage? Qu’en est-il de l’intégration des APO ou des TIC en ce qui concerne la lecture et l’écriture, dans tous les programmes et dans toutes les disciplines?

Le groupe de travail croit fermement que le stade d’intégration des TIC dans les collèges du Québec justifie d’adopter pour la recherche subventionnée par le PAREA un angle particulier plutôt que de considérer la question de manière isolée. Erre-t-il? Si oui, quelle place le Ministère devrait-il accorder, dans le cadre de son PAREA, à la recherche sur l’intégration des APO ou des TIC? Si non, l’une ou l’autre des avenues proposées pique-t-elle votre curiosité au point de vous inciter à la recherche? Surveillez alors la mise en ligne de la nouvelle édition du guide de subvention.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*