Profweb

Accueil » Publications » Articles » L’évaluation des apprentissages à distance dans un programme en approche par compétences

Publications

Articles

Publié le 29 mai 2018 | Multidisciplinaire

L’évaluation des apprentissages à distance dans un programme en approche par compétences

L’évaluation des apprentissages à distance dans un programme en approche par compétences en enseignement supérieur au collégial propose de nombreux défis aux acteurs engagés dans les programmes de la formation continue ou régulière.

Pour répondre à ces défis de l’évaluation des apprentissages à distance et guider les acteurs qui collaborent afin d’innover dans l’action, un cadre de référence sur l’évaluation des apprentissages à distance dans une approche par compétences sera mis en ligne sur le site de Profweb en 2019.

Qu’est-ce que l’évaluation des apprentissages à distance?

L’évaluation des apprentissages à distance est un processus qui :

  • Consiste à recueillir des informations sur l’apprentissage réalisé par l’étudiant et à les interpréter en vue de porter un jugement et de prendre les meilleures décisions possibles sur le niveau d’apprentissage de l’étudiant et la qualité de l’enseignement
  • Fait appel à l’intégration d’outils TIC et Web 2.0
  • Est repérable à travers le contexte d’enseignement et d’apprentissage (présentiel enrichi, hybride (blended ou mixte), en ligne (online)) et les activités d’évaluation formelles et informelles proposées selon des modalités synchrones ou asynchrones.

Contexte d’enseignement et d’apprentissage

Le processus d’évaluation des apprentissages à distance est repérable à travers le contexte d’enseignement et d'apprentissage qui comprend 3 modalités intégrant les technologies du numérique à différents degrés : le présentiel enrichi (en face-à-face en salle de classe avec une intégration d’outils technologiques), la modalité hybride (blended ou mixte) qui propose des activités en face-à-face et à distance, la modalité en ligne qui propose principalement des activités à distance.

Un cadre de référence, pourquoi?

Pour comprendre, interpréter, enrichir et assurer la cohérence de l’évaluation des apprentissages à distance dans un programme en approche par compétences.

Un cadre de l’évaluation des apprentissages à distance

Un cadre de référence peut être vu comme une organisation structurée, composée de connaissances générales et de repères interprétatifs.

Le cadre de référence peut être utilisé par plusieurs groupes qui collaborent, dont les conseillers pédagogiques, les enseignants de la formation régulière et continue du collégial et les gestionnaires de l’établissement pour :

  • Favoriser la concertation en équipe de programme ou en équipe-cours
  • Assurer une cohérence entre les objets (compétences, connaissances), les méthodes d’enseignement et d’évaluation et les outils TIC et du web 2.0
  • Planifier et mettre en œuvre l’évaluation des apprentissages à distance
  • Accompagner les enseignants et les étudiants
  • Intégrer les technologies numériques à l’évaluation des apprentissages
  • Cibler les besoins et les défis que pose l’évaluation des apprentissages à distance

Quelles sont les composantes du cadre de référence?

Ce cadre de référence combine l’intégration des technologies du numérique à l’évaluation des apprentissages dans une approche par compétences.

Les composantes présentées dans le cadre de référence sont interpellées à travers le processus d’évaluation en enseignement supérieur qui s’articule en 4 étapes (Leroux  & Bélair, 2015) présentées dans l’Outil de questionnement pour la planification et la conception des évaluations d’un cours en FAD [PDF].

Le cadre de référence de l’évaluation des apprentissages à distance dans un programme en approche par compétences comprend plusieurs dimensions qui s’articulent entre elles avec cohérence afin d’évaluer l’objet (compétence) :  L’approche-programme, les contextes d'enseignement et d’apprentissage et modalités de communication asynchrone ou synchrone, l’intention d’évaluation et les rôles des acteurs, les méthodes d’évaluation (tâches d’évaluation, instruments d’évaluation, les outils TIC et du web 2.0 et l’interaction).

Ce cadre de référence :

  • S’inscrit dans une approche-programme qui implique la concertation des acteurs afin de se donner une compréhension globale et commune des compétences (profil de sortie, attentes, etc.)
  • Intègre des situations d’enseignement et d’apprentissage variées (présentiel enrichi, hybride, en ligne) qui proposent des modalités de communication synchrones ou asynchrones
  • Prend en compte les différentes intentions d’évaluation (diagnostique, formative ou sommative/certificative) et les rôles des acteurs (enseignants et étudiants) à différents moments dans le processus d’évaluation
  • Permet d’aligner de manière cohérente l’objet (compétences, connaissances), les méthodes d’évaluation (tâches et instruments) et les outils TIC et du Web 2.0 dans le but d’évaluer les apprentissages dans une approche par compétences
  • Prend en compte l’interaction entre les acteurs (étudiant-contenu, enseignant-étudiant, étudiant-étudiant)

Comment utiliser le cadre de référence pour intégrer de nouvelles pratiques aux pratiques évaluatives existantes ?

Voici 2 exemples d’utilisation du cadre de référence qui proposent des activités d’évaluation formatives intégrant les technologies du numérique.

Dans chaque cas, la compétence à évaluer est identifiée. Puis, l’enseignant esquisse des  activités d’évaluation formatives qui seront expérimentées, en se référant aux dimensions du cadre de référence :

  • Tâches
  • Instruments
  • Outils TIC et du web 2.0
  • Interactions

Intégrer les technologies du numérique pour favoriser la rétroaction

Mise en situation

Dans un cours offert à plusieurs groupes en salle de classe, un enseignant souhaite intégrer les technologies du numérique afin d’augmenter la fréquence de rétroactions en cours d’apprentissage par les étudiants regroupés en équipe.  Son but est d’améliorer le processus de révision d’un texte qui pose problème pour un bon nombre d’étudiants.

Activité 1 : L’enseignant projette une phrase à l’écran avec une ou des erreurs et il propose des questions avec des choix de réponses en utilisant Mentimeter. L’étudiant sélectionne une réponse (téléphone intelligent), l’enseignant affiche le résultat (sondage). L’étudiant consulte ses coéquipiers pour expliquer sa réponse (discussion). Suite à la discussion, l’étudiant sélectionne à nouveau une réponse (téléphone intelligent). L’enseignant présente le résultat final et il formule une rétroaction au groupe.

Activité 2 : L’enseignant invite les étudiants, regroupés en triade, à corriger un extrait de texte (Word) en ligne (Google Drive) et à schématiser les étapes de processus de révision.

La simulation et la vidéo pour maîtriser des techniques

Mise en situation

Dans le cadre d’un cours qui se déroule en laboratoire et en ligne (Moodle), 2 enseignantes présentent des démonstrations de plusieurs techniques qui doivent être maîtrisées pour la réussite du stage. Or, certaines techniques sont moins maîtrisées par les étudiants. Afin d’améliorer les techniques, ces enseignantes souhaitent intégrer la vidéo afin de proposer des simulations et favoriser l’autoévaluation et la rétroaction.

Activité 1 : Les enseignantes invitent les étudiants regroupés en dyade à distance, à visionner la simulation d’une technique filmée (Edpuzzle). Par la suite, les étudiants détaillent la technique sur une fiche préparée et déposée sur Moodle (devoir).

Activité 2 : Les enseignantes invitent chaque étudiant à créer une capsule vidéo (téléphone intelligent et YouTube) pour démontrer sa maîtrise de la technique. Chaque étudiant complète une grille d’autoévaluation. Les étudiants de chaque dyade visionnent la capsule vidéo de son équipier et formulent une rétroaction (grille de vérification ou check-list). Les enseignantes visionnent les capsules vidéo et les rétroactions par les pairs afin de formuler une rétroaction au groupe et de proposer une nouvelle simulation.

Présentation du cadre de référence au colloque de l’AQPC 2018

Le cadre de référence de l’évaluation des apprentissages à distance qui permet de comprendre, d’expliquer  et d’enrichir les pratiques évaluatives d’enseignants du collégial fera l’objet d’une présentation au colloque de l’AQPC 2018 dans le cadre de la communication : Évaluer les apprentissages avec les technologies du numérique, des pratiques à partager! (#710 - Jeudi 7 juin, 15h15 -16h30). Je vous invite à y assister afin de connaître des pratiques évaluatives innovantes qui ont été documentées dans une recherche financée (FRQSC, 2016-2019).

À propos de l'auteur

Julie Lyne Leroux elle est professeure agrégée à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. Responsable de la Maîtrise en enseignement au collégial (cheminement francophone) au Secteur PERFORMA. Inscrivant ses recherches et ses enseignements dans le domaine de l’enseignement supérieur au collégial, elle s’intéresse tout particulièrement aux pratiques évaluatives de même qu’à l’évaluation des apprentissages dans une approche par compétences (Leroux, 2009, 2010).

Elle a dirigé un ouvrage qui porte sur l’évaluation des compétences au collégial et à l’université (Leroux, 2015), plusieurs articles et chapitres de livres et l’outil réseau en ligne qui propose de nombreuses ressources. À titre de chercheure responsable, elle a mené une recherche-action-formation conjointement avec le Cégep à distance afin de développer un processus d’évaluation des compétences en formation à distance dans une approche collaborative en enseignement supérieur. Dans le projet de recherche financé par le FRQSC (2016-2019), elle documente des pratiques d’évaluation des apprentissages à distance d’enseignants de l’enseignement supérieur au collégial dans une approche par compétences.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*