Profweb

Accueil » Publications » Articles » Favoriser l’interactivité en classe de façon intuitive avec Wooclap

Publications

Articles

Publié le 3 mai 2019

Favoriser l’interactivité en classe de façon intuitive avec Wooclap

De par mes intérêts personnels, je suis toujours à l’affût de nouvelles technopédagogies. Afin de me faciliter la tâche dans ce domaine qui est en perpétuelle évolution, je suis d’ailleurs abonné à plusieurs fils de nouvelles. C’est ainsi que j’ai découvert, il y a quelque temps, le mot-clé audience response system (système de vote interactif), associé à un outil qui avait capté mon intérêt. En utilisant ce mot-clé dans le moteur de recherche de mon fureteur, j’ai découvert plusieurs outils proposant des variations sur les fonctionnalités de Mentimeter, Slido et Pear Deck, des outils que j’avais déjà essayés. C’est Wooclap, conçu expressément pour l’éducation supérieure et ayant une interface disponible en français, qui a retenu mon attention.

Se connecter et participer rapidement et intuitivement

J’enseigne en Techniques d’éducation spécialisée, où les étudiants ne sont pas toujours portés vers les technologies. J’utilisais Pear Deck, une plateforme qui répondait généralement à mes besoins, mais qui présente un irritant majeur dans mon contexte d’enseignement : il requiert notamment la connexion avec un identifiant Google (en plus d’être compatible uniquement avec Google Slides). Mes étudiants éprouvaient des problèmes avec la création d’un compte, ils oubliaient leur mot de passe; bref, l’expérience n’était pas toujours harmonieuse pour eux, ce qui avait un impact négatif sur le rythme en classe.

Mon but était donc de trouver une application avec sensiblement les mêmes possibilités, mais permettant aux étudiants de se connecter avec un simple code partagé par l’enseignant, comme on le voit également dans l'application Kahoot. Mon but était donc de procurer aux étudiants une plateforme intuitive.

Wooclap offre l’option de se connecter rapidement à un quiz ou à un sondage à l’aide d’un code partagé, mais l’enseignant peut aussi exiger l’authentification à l’aide d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe. Ce choix est pratique, car selon le contexte de réalisation, il peut être intéressant, voire nécessaire, de pouvoir associer les réponses aux individus.

Wooclap offre tous les avantages d’un système de vote interactif évolué

Si je savais exactement quelles fonctionnalités je recherchais dans une plateforme pour  recueillir les réponses de mes étudiants à des sondages interactifs, c’est que mes premiers tests remontent à il y a plusieurs années, notamment aux débuts de Socrative, en 2011. Pour moi, ces essais constituent un véritable point de basculement dans mes approches pédagogiques, car ce type de plateforme permet :

  • de rendre le cours plus dynamique sans l’alourdir avec trop de technologies
  • de solliciter tout le monde en tout temps, plutôt que quelques étudiants qui participent
  • de rendre actifs les étudiants afin de garder leur attention
  • d’offrir aux étudiants plus timides l’opportunité de s’exprimer et de leur donner de la confiance
  • de susciter et catalyser des discussions
  • d’obtenir rapidement des rétroactions de la part des étudiants
  • d’orienter les étudiants à partir de leurs réponses

Afin de maximiser les effets positifs des systèmes de vote interactif, il faut éviter de les voir comme de simples gadgets. Il est également important de bien doser la technologie; je ne m’en sers pas dans chaque cours. Finalement, même si elles s’appuient sur des principes de base semblables, différentes plateformes peuvent être mieux adaptées selon le contexte et les objectifs de l’activité :

  • J’utilise parfois Kahoot en début de cours parce que son aspect ludique, la musique et le temps de réponse limité permettent d’éveiller l’intérêt et de dynamiser le cours.
  • Durant les cours, je préfère Wooclap, car la plateforme est moins distrayante et elle offre également plus de possibilités pour traiter des questions en profondeur.
  • Dans de petits groupes où les étudiants se connaissent bien, j’ai tendance à ne pas utiliser de système de vote interactif, car il serait superflu et n’apporterait pas de plus-value au groupe.

Fonctionnalités préférées

Wooclap permet de téléverser sa présentation Powerpoint ou Google Slides dans la plateforme, afin d’y insérer par la suite plusieurs types de questions de sondage interactif. Étant donné que toutes les questions paraissent dans la même section, il est important de les nommer de façon claire afin de facilement pouvoir les réutiliser ultérieurement. Les questions peuvent également être lancées à même la plateforme, sans intégration dans un support visuel.

Les présentations et les questions sont présentées ensemble dans une même page. Il est donc important de les nommer de façon transparente.

Une fois que j’ai préparé ma présentation, je peux la lancer à partir de la plateforme. À partir de ce moment, mes étudiants peuvent répondre aux questions que je partage en se branchant sur leur cellulaire avec le code d’accès que je leur fournis. En lançant la présentation, une fenêtre du présentateur s’ouvre. Celle-ci me permet de visualiser le contenu de la présentation, d’avancer les diapositives et de contrôler les questions. J’ouvre la plateforme à partir de mon iPad mini, de sorte que je puisse m’en servir comme télécommande en me promenant dans la classe.

La fenêtre du présentateur permet de visualiser et de contrôler les diapositives ainsi que les questions.

L’une de mes façons préférées de sonder les étudiants est par une question toute simple : après avoir introduit un concept, je demande « Avez-vous compris? » et les étudiants peuvent y répondre en appuyant sur le pouce vers le haut ou le pouce vers le bas qui apparaît sur leur écran de cellulaire.

Une fonction qui me semble prometteuse, mais que je n’ai pas encore testée beaucoup, est celle du mur. Il s’agit d’un endroit où les étudiants peuvent écrire des questions et dont l’enseignant peut modifier le comportement selon ses besoins. Par exemple, le mur peut être visible par tous ou uniquement par l’enseignant. Si les questions sont visibles par tous, une autre option permet aux étudiants de voter pour les questions qu’ils considèrent les plus importantes ou pertinentes. Finalement, ces questions peuvent être catégorisées par l’enseignant, pour ensuite les partager à l’écran selon la catégorie. Cela permet, par exemple de traiter toutes les questions sur un même sujet en même temps. Je compte tester toutes ces fonctionnalités avec la prochaine cohorte.

La limite la plus importante dans la version gratuite de Wooclap concerne le nombre d’étudiants qui peuvent participer à la fois. Cette limite est de 30 personnes. Pour des groupes plus grands, différentes licences payantes sont disponibles. Toutefois, il n’y a aucune restriction sur le nombre de groupes, le nombre de présentations téléversées, ni le nombre de questions créées. Ainsi, Wooclap se compare avantageusement à d’autres plateformes qui limitent l’étendue du contenu dans leur version gratuite.

Constats et souhaits

Depuis mes premières expériences avec Wooclap, d’autres collègues l’ont déjà adopté. L’utilisation est intuitive et il n’est pas nécessaire de former les étudiants pour qu’ils puissent se servir de la plateforme. Il en va de même pour les enseignants : mes collègues qui en sont à leur première utilisation d’un système de vote interactif l’apprécient autant que mes collègues plus « technos ».

Dans le futur, j’aimerais bien voir apparaître dans Wooclap une fonctionnalité permettant aux étudiants d’accéder à du contenu web à partir de liens cliquables. Pour l’instant, tout contenu présenté doit se trouver à même le support visuel si l’on veut éviter de sortir de la plateforme. C’est possible, par exemple, dans Pear Deck. J’aimerais également voir une amélioration dans l’aspect visuel des questions du type nuages de mots, qui sont beaucoup plus attrayantes dans Mentimeter.

Cela me ramène à l’observation que chaque système de sondage interactif a des avantages et des inconvénients selon le contexte et les objectifs de l'enseignant. Étant donné que Wooclap ne requiert pas de compte d’utilisateur pour les étudiants, il devient toutefois facile de s’en servir de concert avec d’autres applications, selon les besoins de l’enseignant et du groupe.

Note de l’éditeur :

En prenant appui sur ses propres expériences, l’auteur propose un survol visuel des principaux systèmes de vote interactif, soit Kahoot, Mentimeter, Peardeck, Socrative et Wooclap.

Survol visuel des principaux systèmes de vote interactif prenant appui sur les expériences de l’auteur

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*