Profweb

Accueil » Publications » Articles » Facebook et la confidentialité : des astuces pour continuer à utiliser cette plateforme dans vos cours

Publications

Articles

Publié le 25 avril 2018 | Multidisciplinaire

Facebook et la confidentialité : des astuces pour continuer à utiliser cette plateforme dans vos cours

Cet article a originellement été publié en anglais.

Facebook et Cambridge Analytica, une firme spécialisée dans l’analyse des données politiques, ont récemment fait la manchette en raison du scandale entourant la collecte de données personnelles des utilisateurs. Les enseignants qui utilisent Facebook ou d’autres réseaux sociaux à des fins pédagogiques n’ont pas à abandonner leurs plans de leçon pour autant. Ils devraient toutefois porter une attention particulière à la confidentialité en ligne, si ce n’est déjà fait.

Le conseil de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario a publié une recommandation professionnelle sur l’utilisation des médias sociaux qui convient à tous les enseignants à l’ère du numérique. Essentiellement, le conseil rappelle que les réseaux sociaux sont des outils offrant des possibilités pédagogiques intéressantes; toutefois, les enseignants doivent s’assurer que leur identité numérique demeure professionnelle.

Grâce à ces puissants nouveaux outils, [les enseignants] peuvent collaborer et dialoguer avec autrui, élargir leur réseau professionnel et poursuivre leur propre apprentissage. Utilisées de façon judicieuse et appropriée, les nouvelles technologies leur permettent de donner l’exemple d’une citoyenneté numérique responsable aux élèves et d’enseigner le curriculum de manière innovante et dynamique.

Cependant, certains des réseaux sociaux les plus populaires n’ont pas été conçus dans un but éducatif en particulier, et l’utilisation qu’en font [les enseignants] peut présenter des risques sur le plan du professionnalisme. Faire preuve de prudence dans les échanges électroniques ne signifie pas pour autant qu’il faut éviter ce type de communication. Maintenez les interactions professionnelles, comme vous le feriez en classe, et établissez une présence en ligne positive. Il vous incombe de connaître et de respecter les limites professionnelles appropriées dans vos relations avec les élèves, et ce, même lorsque l’interaction électronique est leur propre initiative.

Conseil de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario

Voulez-vous réellement que vos étudiants consultent votre profil sur Facebook?

Si vous ne souhaitez pas partager vos plus récentes photos de voyage avec vos étudiants, vous pouvez redéfinir vos paramètres de confidentialité. Cette courte vidéo montre comment vérifier vos paramètres en 3 étapes faciles.

Facebook's Privacy Checkup vous aide à vérifier et à régler vos paramètres de partage [en anglais].

Rien n’est jamais gratuit

Vous savez sans doute déjà que Twitter, Tumblr, Snapchat, LinkedIn et, bien entendu, Facebook, ne sont pas réellement gratuits. Vous payez l’utilisation de ces plateformes en donnant accès à vos informations personnelles aux annonceurs sur le web. Les informations recueillies dépendent de votre comportement en ligne. Par exemple, répondre à des sondages ou partager des informations avec des applications tierces sur Facebook peut permettre à plusieurs compagnies de recueillir des informations sur :

  • Votre date ou votre lieu de naissance
  • Le nom de votre conjoint(e), de vos enfants, de vos proches, de vos amis et même de votre institution financière
  • Votre couleur favorite, votre café de prédilection ou votre film préféré
  • Vos préférences politiques ou religieuses
  • Bref, sur à peu près tout et n’importe quoi!

Si vous voulez savoir quel type d’informations Facebook possède sur vous, incluant des métadonnées comme votre historique d’appels et de messagerie texte, vous pouvez télécharger une copie de vos données. Voici la démarche à suivre :

Télécharger tout ce que Facebook sait sur vous (4 étapes)

  1. À partir de la page d’accueil de Facebook, allez dans vos paramètres (cliquez aux endroits indiqués par des flèches dans l’image suivante) :
    • Cliquez sur le triangle inversé.
    • Dans le menu déroulant, cliquez sur « Paramètres ».
  2. Dans le bas de l’onglet « Paramètres généraux du compte », cliquez sur le lien indiquant que vous pouvez télécharger une copie de vos données sur Facebook.
  3. Vous recevrez 2 courriels :
    • Le premier pour confirmer que Facebook a bien reçu votre demande
    • Le second, qui peut prendre plus de temps à transmettre selon la quantité d’informations que vous avez publiées, contiendra un fichier
  4. Lorsque vous aurez reçu le fichier, vous pourrez le télécharger sur votre bureau.

Maintenant que vous avez cette information en main, vous voudrez peut-être en supprimer une partie.

Un petit avertissement : Facebook a promis de rendre le procédé de suppression des informations plus facile à l’avenir, mais pour le moment, il peut s’agir d’une tâche complexe à effectuer. Voici un exemple d’informations à supprimer ainsi que la démarche pour le faire.

Comment protéger vos amis en devenant un bon « gardien » des données (4 étapes)

Avez-vous donné à Facebook des informations à propos de vos amis qu’ils ne souhaitaient pas partager? Vous avez peut-être, à votre insu, autorisé Facebook à importer tous vos contacts.

Si vous souhaitez effacer votre liste de contacts sur Facebook :

  1. Sur votre page Facebook, cliquez sur « Pages d’aide », dans le menu déroulant sous le point d’interrogation.
  2. Lorsque la page d’accueil des Pages d’aide sera ouverte, cliquez sur l’onglet intitulé « Facebook - Mode d’emploi », puis sur « Ajout d’amis ».
  3. Dans la page « Ajout d’amis » :
    • Cliquez sur « Télécharger vos contacts sur Facebook ».
    • Un autre menu s’ouvrira. Cliquez sur la question « Comment supprimer des contacts que j’ai importés sur Facebook? ».
    • Suivez les instructions déployées.
  4. Vous devrez possiblement désactiver l’importation continue des contacts dans les applications mobiles pour Facebook et Messenger.

Si vous désirez supprimer d’autres informations que Facebook a recueillies à votre sujet, retournez aux Pages d’aide et explorez les différents onglets. Vous pourriez par exemple surveiller les sites web auxquels vous vous êtes connectés à partir de votre compte Facebook, puisque ces applications et ces sites web peuvent aussi recueillir vos informations personnelles.

Facebook ne devrait pas seulement être perçu de manière négative

Partout dans le monde, des enseignants trouvent des façons inspirantes d’utiliser cette plateforme pour soutenir l’apprentissage d’une langue seconde, faciliter les communications interpersonnelles, favoriser la collaboration et même développer des compétences informationnelles et numériques. Sur le site de Profweb, vous trouverez plusieurs excellents exemples d’utilisation de ce média social pour promouvoir les apprentissages :

Du côté des enseignants, plusieurs choisissent de joindre des communautés professionnelles virtuelles, comme le groupe Facebook Pédagogie et numérique au collégial créé par Profweb. Ces groupes permettent aux enseignants de partager des idées et d’apprendre grâce aux expertises développées partout dans le monde.

Gardez à l’esprit que, lorsqu’ils sont utilisés de manière judicieuse, les réseaux sociaux peuvent offrir des possibilités de développement professionnel, une meilleure communication entre l’école et la maison, et mener à des discussions qui prolongent les apprentissages au-delà des heures de cours. Larry Magid et Kerry Gallaher [traduction libre]

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*