Profweb

Accueil » Publications » Articles » Dynamiser un cours à distance - Compte rendu d'une activité organisée par le FADIO

Publications

Articles

Publié le 23 mars 2018 | Multidisciplinaire

Dynamiser un cours à distance - Compte rendu d'une activité organisée par le FADIO

Le 20 février 2018, dans le cadre de la Semaine de la formation à distance organisée par le FADIO (formation à distance interordre Bas-Saint-Laurent Gaspésie-îles-de-la-Madeleine), j'ai assisté à une table d'échanges sur les pratiques dynamiques en classe interactive.

Les échanges ont portés sur des éléments variés, mais j'ai choisi de vous présenter ici certains aspects des témoignages de 2 des 4 enseignants participants :

Vous pouvez visionner l'enregistrement de l'ensemble de l'activité ici dans la vidéo suivante.

Enregistrement de la table d'échanges sur les pratiques dynamiques en classe interactive organisée par le FADIO.

Vous pouvez également consulter les notes de la rencontre, consignées par l'équipe du FADIO.

Le contact humain… à distance

Un exemple dans un cours en formule synchrone

Issu d'un domaine où le service à la clientèle est important, Benny Jones a misé sur le contact humain pour offrir un enseignement de qualité, en créant un climat agréable.

Je me demandais : comment tous les étudiants pourraient se connecter le matin en ayant le sentiment d'être ici à Grande-Rivière avec moi? Benny Jones

Inspiré par l'émission Salut Bonjour, Benny Jones commençait chacun des cours par « la tournée des régions ». Chaque étudiant prenait la parole à tour de rôle pour parler du temps qu'il faisait chez lui, de l'actualité locale, etc. En 5 à 7 minutes, cela a permis à Benny d'instaurer dans sa classe, après moins de 3 cours, un climat semblable à celui d'une classe en présence. Les étudiants sont à l'aise de poser des questions, comme s'ils étaient ensemble physiquement.

Après quelques semaines, Benny a commencé à utiliser Kahoot pour réaliser des quiz formatifs pour dynamiser les cours. (Profweb a déjà publié un récit sur l'utilisation de Kahoot par une enseignante d'anglais.)

Une capsule à propos de Kahoot, réalisée par Mélanie Leefa dans le cadre du Diplôme d'études supérieures spécialisées en enseignement collégial de l'Université Laval et présentée dans Profweb en 2017.

Selon Benny, environ 10 ou 20% des étudiants s'étaient inscrits à un cours à distance pour « avoir la paix et [...] ne pas se faire déranger par le prof qui fait des quiz à tout bout de champ ». Mais, dans l'ensemble, les étudiants étaient très satisfaits du cours!

Un exemple dans un cours en formule asynchrone

Katie Duhamel donne un cours de communication aidante à distance en formule asynchrone. Elle organise en début de session des rencontres individuelles en visioconférence avec chacun d'eux, afin de connaître leur attitude par rapport au cours.

Certains étudiants adorent la formule asynchrone : ils comprennent qu'ils vont pouvoir faire le cours en accéléré, et se libérer du temps avant la relâche s'ils le désirent. D'autres étudiants trouvent la formule compliquée. Ceux-là, Katie leur accorde davantage d'attention et leur offre le support dont ils ont besoin.

Peut-on tout apprendre à distance?

Apprendre à manipuler des composantes électromécaniques

Benny Jones enseignait dans une classe munie d'une caméra et d'un tableau blanc interactif. Il se filmait devant son tableau, et donnait ainsi un cours qui se rapprochait beaucoup de ce qu'il aurait fait en présence. Il disposait également d'une caméra-document (une caméra utilisée pour filmer des petits objets en gros plan), pour faire la démonstration de manipulations sur des composantes électriques, par exemple.

Dans le programme dans lequel Benny enseigne, les étudiants à distance doivent se rendre physiquement sur le campus de l'ÉPAQ deux semaines par session. Après 4 semaines, Benny a donc rencontré ses étudiants en personne dans un laboratoire, où ils ont pu manipuler pour la première fois les composantes électromécaniques que Benny leur avait présentées. Et ils ont réussi! Les étudiants avaient compris le fonctionnement des composantes, même sans les avoir en main.

Reste que la partie en présence, où l'étudiant manipule lui-même les composantes, est essentielle pour que l'étudiant maîtrise réellement la compétence ciblée par le cours. Pour paraphraser Benny, les étudiants comprenaient bien avant d'arriver en salle, mais le comprendre et le faire, ce n'est pas la même chose…

Apprendre à soigner des personnes

Dans le programme de Katie Duhamel, pour les contenus plus pratiques, les étudiants du Cégep de la Gaspésie et des Îles se rendent sur le campus de Gaspé.

Un enseignant responsable du matériel est sur place à Gaspé et travaille en co-enseignement avec le responsable du cours, à Rivière-du-Loup. L'enseignant à Gaspé peut superviser les manipulations que font les étudiants. L'enseignant à distance voit ce qui se passe grâce à un robot de téléprésence, mais l'enseignant sur place assure la sécurité et a une vision d'ensemble de la salle. (Profweb a déjà parlé de robots de téléprésence dans un article en anglais.)

La formation à distance : une classe virtuelle, un enseignement réel

De plus en plus de programmes sont offerts à distance dans le réseau collégial, dans des formules variées. Cela présente des défis pour les enseignants, mais les témoignages livrés lors de la table d'échanges montrent que la formation à distance a énormément de potentiel. Il semble que, souvent, l'essayer, ce soit l'adopter!

Une capsule réalisée par le FADIO : « Briser les mythes en formation à distance : la réalité des enseignants »

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume est éditrice et rédactrice pour Profweb depuis 2013. Elle est également enseignante de physique au Cégep Limoilou et chargée de cours pour les cours compensateurs à l'Université Laval. Son travail pour Profweb l'amène tout naturellement à s'intéresser à la technopédagogie et à tenter d'innover dans son enseignement.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*