Profweb

Accueil » Publications » Articles » Devoir+ : La rétroaction technologique a-t-elle un impact sur la réussite et la persévérance des apprenants?

Publications

Articles

Publié le 1 septembre 2016 | Multidisciplinaire

Devoir+ : La rétroaction technologique a-t-elle un impact sur la réussite et la persévérance des apprenants?

Favoriser la réussite scolaire et la persévérance des apprenants demeure des enjeux importants pour nos établissements. Relever ce défi n’est pas aisé, puisque les facteurs qui les influencent sont très nombreux et interreliés. Chose certaine : la rétroaction que fournit l’enseignant sur les travaux de ses apprenants a un impact significatif sur leur réussite scolaire. En effet, la rétroaction joue un rôle avéré dans le processus d’apprentissage et figure parmi les 10 facteurs ayant un impact significatif sur la réussite et l’apprentissage.

Dans le projet Devoir+, nous misons non seulement sur la rétroaction pour favoriser la réussite et la persévérance des apprenants, mais aussi sur les TIC.

L’envie de faire de la rétroaction autrement pour faire une différence en ce qui a trait à la réussite et à la persévérance des apprenants, nous a amenés à mettre sur pied et à réaliser le projet de recherche Devoir+. Celui-ci est en cours depuis la session d’hiver 2015 au Cégep à distance. Il est soutenu par une subvention de recherche du Programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage (PAREA) du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Au lieu de donner une rétroaction traditionnelle écrite sur les copies, des tuteurs enregistrent leurs rétroactions dans un fichier audio ou réalisent une vidéo tout en commentant la copie ou encore, ils invitent l’apprenant à participer à une visioconférence dans laquelle le tuteur lui partage sa rétroaction.

Des études ont démontré un haut niveau de satisfaction chez les apprenants avec la rétroaction technologique. Toutefois, peu d’études ont comparé l’impact de plusieurs moyens technologiques (audio, vidéo, visioconférence) et de leurs influences sur les notes et le taux de réussite et de persévérance chez les apprenants.

L’idée principale reste de déterminer si la rétroaction technologique constitue un ajout significatif en comparaison avec une rétroaction écrite. Plus spécifiquement, le projet Devoir+ vise 4 objectifs :

  • Évaluer l’impact de l’utilisation de 3 outils TIC pour diffuser une rétroaction sur les travaux (audio, vidéo et visioconférence) au regard de la persévérance et de la réussite des apprenants.
  • Documenter la perception des apprenants relativement à la qualité de la rétroaction, aux outils technologiques utilisés et à leur expérience d’apprentissage.
  • Déterminer l’impact de ces moyens de diffusion sur le système d’encadrement.
  • Documenter la mise en place et le déroulement de l’intervention et en dégager les bonnes pratiques.

Quelques résultats préliminaires

Il serait ardu de présenter ici en détail tous les résultats, mais toutes les communications et publications en lien avec le projet Devoir+ peuvent être consultées sur la page internet du projet sur le site du Cégep à distance.

Près de 150 apprenants reçoivent maintenant une rétroaction technologique sur leurs devoirs. « Plus d’explications pour comprendre les erreurs. » Cette phrase résume ce qui leur parait le plus important dans la rétroaction du tuteur. Leurs attentes envers la rétroaction sont principalement reliées à la tâche plutôt qu'à l'accompagnement ou à la motivation ou au côté social. 96% des apprenants sont satisfaits de la rétroaction technologique reçue! Plus de 90% des apprenants sont positifs quant à l'utilisation de la rétroaction technologique et se réinscriraient à un cours offrant des rétroactions technologiques si cela était possible.

Quelques résultats préliminaires

Certains apprenants ont déjà fini leur cheminement dans le cours et mentionnent, à plus de 50% :

  • Avoir totalement apprécié leur expérience avec les rétroactions technologiques
  • Que l’on devrait utiliser davantage les rétroactions technologiques
  • Être d’accord avec le fait que l'on obtient plus avec une rétroaction technologique qu'une rétroaction traditionnelle

Ce qu'ils ont le plus apprécié, dans leurs mots:

  • « Le détail des explications »
  • « L’approche plus personnelle (on se sent impliqué) »
  • « C'est beaucoup plus facile à comprendre qu'à l'écrit ! »

Et ce qu'ils ont le moins apprécié:

  • « Rien. »
  • « Cela est bien entendu dû au fait que Devoir+ est encore à un jeune stade, mais il serait bien de filmer le devoir et pointer les erreurs en même temps que le tuteur explique les erreurs commises. Ainsi, ce serait comme si notre enseignant était à côté de nous. (apprenant ayant uniquement l'audio). »
  • « Ne peux pas poser de question pendant la rétroaction car c'est un fichier audio et non une personne directement (apprenant ayant uniquement l’audio). »

À venir

Le projet est encore en cours d’expérimentation. D’ailleurs, si des étudiants de vos cégeps et collèges viennent faire un cours de calcul (intégral ou différentiel) au Cégep à distance, sachez qu’ils sont admissibles pour faire partie de Devoir+. Il suffit d’envoyer un courriel à recherche@cegepadistance.ca en mentionnant leur intérêt à participer.

Les bonnes pratiques en matière de rétroaction technologique dégagées à la suite de la revue de la littérature et de notre expérience ont fait l’objet de communications dans plusieurs colloques et rencontres :

  • Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC)
  • Réseau d’enseignement francophone à distance du Canada (REFAD)
  • Supporting Active Learning and Technological Innovation in Studies of Education (SALTISE)
  • Programme de partage et de renforcement de l’expertise des collèges et cégeps canadiens en enseignement professionnel et technique dispensé en français (PRECEPT-F)
  • Réseau des répondantes et répondants TIC (REPTIC)

Ces bonnes pratiques de rétroaction ont aussi été reprises dans un article publié sur Profweb en décembre 2015.

L’impact pour les apprenants et leur réussite a quant à lui fait l’objet d’une communication au 3e colloque international en éducation (5 et 6 mai 2016).

Lors de la 38e Session d’études de l’Association pour le Développement des Méthodologies d’Évaluation en Éducation (ADMEE), les 17 et 18 novembre 2016,  nous présenterons les résultats obtenus jusqu’à présent quant aux impacts pour les apprenants, notamment sur leur motivation et leur sentiment d’auto efficacité.

Si vous êtes intéressé par la rétroaction et par le projet Devoir+, vous pouvez communiquer avec Stéphanie Facchin ou consulterla page dédiée au projet sur le site du Cégep à distance. Toutes les communications et publications y sont déposées.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*