Profweb

Accueil » Publications » Articles » Des projets TI innovateurs soutenus par l’Entente Canada-Québec

Publications

Articles

Publié le 2 mai 2011 | Multidisciplinaire

Des projets TI innovateurs soutenus par l’Entente Canada-Québec

Un bref historique

Dans le cadre de l’Entente Canada-Québec (ECQ) relative à l’enseignement dans la langue de la minorité et à l’enseignement des langues secondes 2009-2013, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) met à la disposition des établissements d’enseignement collégial des ressources financières pour soutenir des mesures visant la qualité de l’enseignement aux étudiants de la minorité linguistique et l’amélioration des conditions d’apprentissage des langues secondes. L’Entente existe depuis 1975, et il faudra attendre 2005 pour que le réseau collégial commence à en bénéficier. Le montant de l’enveloppe consacrée à l’enseignement collégial est passé de 2 millions de dollars en 2005 à 3 millions de dollars en 2010. Si l’Entente permet aux étudiants d’améliorer leur maîtrise de la langue seconde (FLS ou ALS), elle permet aussi aux enseignants de recevoir un soutien financier pour réaliser des projets innovateurs qui intègrent les nouvelles technologies.

L’ECQ au service des collèges francophones

En cette deuxième moitié de la phase 2009-2013 de l’Entente, les collaborations entre collèges francophones et anglophones se révèlent aussi avantageuses pour les uns que pour les autres. Imaginez des activités novatrices qui, au moyen de technologies comme Via (nous vous invitons à faire la lecture du récit « De formidables tuteurs pour l’apprentissage de l’anglais au collégial » où la technologie Via est utilisée dans le cadre d’activités de tutorat en anglais langue seconde), permettraient à vos étudiants de communiquer avec des étudiants anglophones! De tels échanges amèneraient des étudiants anglophones à se familiariser avec la majorité linguistique du Québec et en contrepartie contribueraient à mieux préparer les étudiants francophones à fonctionner dans un contexte d’économie globale. Ce n’est là qu’un exemple qui illustre bien comment les collèges francophones pourraient finalement avoir accès à des fonds qui sont au départ destinés à la minorité linguistique.

L'Entente Canada-Québec

Grâce à une collaboration pédagogique menée par Norm Spatz, animateur de Profweb, et qui s’adresse aux étudiants d’anglais langue seconde, le Cégep du Vieux Montréal est le premier collège francophone à recevoir une subvention de l’Entente. Dans le cadre du cours Anglais des affaires, Norm est actuellement à la recherche d’enseignants qui ont aussi pour défi de composer, dans un même groupe, avec des étudiants de niveaux variés et qui, par conséquent, souhaiteraient collaborer à l’expérimentation d’un cours en ligne hybride. Un contexte de classe virtuelle permettra de procéder à des regroupements d’étudiants par niveaux, ce qui aura pour effet d’éliminer les problèmes posés par la présence de multiples niveaux de compétence dans un même groupe.

Vous enseignez le calcul intégral ou l’algèbre linéaire? Dans ce cas, vos étudiants auraient peut-être intérêt à effectuer des travaux individualisés en ligne en utilisant le système WebWork. Ce système permet aux étudiants de travailler à leur propre rythme, à obtenir une rétroaction immédiate et à reprendre un exercice jusqu’à l’obtention de la bonne solution. WebWork propose des problèmes individualisés qui ont pour avantage de décourager les étudiants portés à copier. Enfin, ce système offre un soutien technique et des statistiques en temps réel qui vous permettent de mieux adapter vos plans de leçons.

L’ECQ subventionne aussi la traduction. Si vous souhaitez faire traduire en français du matériel de cours en provenance d’un collège anglophone, faites-nous signe et nous ferons tout pour vous aider.

Vous voulez en savoir plus?

Pour plus d’information sur l’ECQ, consultez le Guide de programme disponible sur le site web du MELS.

Pour en savoir plus sur les innovations mentionnées plus haut, pour discuter de vos idées ou pour dénicher des collaborations dans les collèges anglophones, n’hésitez pas à communiquer avec les coordonnateurs de l’Entente pour le réseau collégial : Bruno Geslain ou Louise Paul. L’Entente est là pour vous aider à promouvoir l’apprentissage actif chez vos étudiants.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*