Profweb

Accueil » Publications » Articles » Comment Google Glass pourrait être utile en éducation

Publications

Articles

Publié le 3 novembre 2013 | Multidisciplinaire

Comment Google Glass pourrait être utile en éducation

La Vitrine Technologie-Éducation est heureuse de vous présenter des nouvelles technologiques en provenance de partout autour du globe. L’article ci-dessous provient du site australien InformED et présente les applications académiques potentielles du projet Google Glass. Andrianes Pinantoan spécule sur les façons dont cette nouvelle technologie pourrait trouver sa place dans nos classes.

Le terme « technologie portable » désigne les appareils qui peuvent être portés par les utilisateurs, en prenant la forme d’un accessoire comme un bijou, des lunettes de soleil, un sac à dos, ou même de vrais items vestimentaires comme des souliers ou un veston. L’avantage de la technologie portable, c’est qu’elle peut intégrer à la vie quotidienne des utilisateurs, avec tous les déa hplacements qu’elle inclut, des outils toujours plus nombreux et une connectivité ininterrompue.

Depuis la montre calculatrice des années 80, le domaine de la technologie portable a connu des avancées considérables. Toutefois, l’aspect pratique reste au centre des préoccupations des développeurs. Les appareils portables sont légers, et prennent souvent la place d’un accessoire que l’utilisateur porte déjà, comme un T-shirt, des lunettes, une montre : cela les rend faciles à apporter partout.

Le projet Google Glass est l’un des exemples de technologie portable qui fait le plus parler. Le dispositif, qui sera offert aux consommateurs en 2014, ressemble à une paire de lunettes, mais avec un seul verre. Sur la lentille, l’utilisateur peut voir de l’information à propos de ce qui l’entoure : le nom de ses amis qui sont à proximité, les lieux environnants où il pourrait avoir accès à de l’information utile pour un projet de recherche… La technologie portable qui est déjà sur le marché inclut :

  • Des vêtements qui rechargent des piles grâce à des cellules solaires décoratives.
  • Des vêtements qui permettent des interactions avec des appareils électroniques au moyen de contrôles ou de pavés tactiles cousus.
  • Des souliers qui récoltent des données sur l’activité physique d’une personne à l’aide de capteurs intégrés aux talons.

À l’heure actuelle, le nombre de nouveaux dispositifs portables offerts aux consommateurs semble augmenter quotidiennement, dépassant largement la capacité d’implémentation de cette technologie dans les collèges. Le secteur de l’éducation commence tout juste à expérimenter avec cette technologie, même si le potentiel d’application est vaste et significatif.

L’une des retombées les plus attrayantes de la technologie portable dans le monde de l’enseignement supérieur est la productivité. Les technologies portables permettraient d’envoyer automatiquement de l’information par message texte ou courriel ou sur les réseaux sociaux à la suite de simples commandes vocales ou gestuelles. Elles pourraient aider les étudiants et leurs enseignants à communiquer les uns avec les autres, à garder des traces des mises à jour et à mieux organiser les notifications.

Un nouveau bandeau appelé Muse peut interpréter les ondes cérébrales d’un utilisateur pour contrôler un téléphone intelligent ou une tablette. Le but ultime de l’équipe de développement de cet outil est de permettre aux utilisateurs de contrôler leur téléviseur ou n’importe quel autre appareil électronique par la pensée.

Affiche google glass

Le laboratoire Media du MIT travaille à développer SixthSense, un dispositif qui permettrait aux utilisateurs de transformer n’importe quelle surface en interface. Ce dispositif semblable à un pendentif renferme un projecteur miniature, un miroir et une caméra. Le projecteur permet d’afficher de l’information sur n’importe quelle surface, alors que la caméra suit le mouvement des mains de l’utilisateur pour détecter ses commandes. Il y a aussi des équipes qui travaillent sur des gants qui permettraient à celui qui les porte de toucher ou même de contrôler des objets avec lesquels il n’est pas en contact direct.

Un autre secteur intéressant pour l’éducation est celui de l’affichage portable flexible. Samsung, LG, Sony et bon nombre d’autres entreprises de technologies ont déjà créé des dispositifs d’affichage à diodes électroluminescentes (DEL) qui peuvent envelopper des meubles ou d’autres surfaces courbes. Erogear a développé un dispositif d’affichage qui peut être intégré à différents types de vêtements. Le développement de ce secteur pourrait éventuellement rendre les téléphones intelligents, tablettes et autres dispositifs informatiques obsolètes.

Le professeur Thad Starner, de l’Université Georgia Tech, a fondé le groupe d’informatique contextuelle pour développer des applications et des interfaces qui peuvent être portées. Les projets incluent un traducteur de langage des signes mobiles, un pendentif portable qui reconnaît et traduit les signes faits par une personne en actions, et une application conçue pour rendre une tablette sensible à la pression. Cette dernière, afin de suivre l’évolution des tremblements chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Même si les technologies portables n’ont pas encore véritablement fait leur entrée dans le monde de l’éducation supérieure, leur présence augmentera au fur et à mesure qu’elles gagneront du terrain dans le marché de la consommation.

Google Glass sera disponible pour l’achat en 2014 (liste de ressources sur le sujet). La Vitrine Technologie-Éducation envisage d’organiser en 2013-2014 un laboratoire sur les interactions entre l’homme et l’ordinateur, incluant la gestuelle et la reconnaissance d’expressions faciales de même que les technologies portables. Ce laboratoire pourrait traiter de Google Glass et de certains projets compétiteurs, comme MYO, Leap Motion et Microsoft Kinect.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*