Profweb

Accueil » Publications » Articles » Comment faire des réseaux sociaux vos alliés pédagogiques

Publications

Articles

Publié le 2 mai 2017 | Multidisciplinaire

Comment faire des réseaux sociaux vos alliés pédagogiques

Il n’est pas toujours évident de débuter dans un environnement aussi mouvant que celui des réseaux sociaux et, parfois, ces changements perpétuels peuvent créer une certaine confusion dans nos choix d’outils numériques. La Vitrine technologie-éducation (VTÉ) a contribué à la réalisation d’un guide pratique pour l’utilisation pédagogique des réseaux sociaux [PDF] afin de vous aider à vous orienter lors de vos premières démarches.

Dans un précédent article, nous vous avions présenté le résumé d’un atelier du REFAD, datant du 22 février 2017, portant sur les usages pédagogiques des réseaux sociaux. En complément, les auteurs de cet atelier vous proposent de découvrir, avec une approche très « pratico-pratique », comment profiter des avantages pédagogiques des 3 acteurs majeurs dans le domaine des réseaux sociaux: Twitter, Facebook et Google+.

Twitter

Avec plus d’un demi-milliard d’utilisateurs dans le monde, cette plateforme de microblogage populaire est devenue une référence mondiale en matière de partage d’information dans tous les domaines, y compris celui de l’éducation.

Principaux avantages de Twitter

Cet outil est très pertinent en éducation, pour 3 raisons :

  • Acquisition d’un esprit de synthèse, puisque chaque message peut comporter 140 caractères maximum.
  • Prise de conscience, par les étudiants, de l’importance de s’exprimer correctement, puisque tout pourra être lu par les abonnés qui les suivent sur Twitter.
  • Occasion d’éduquer les étudiants aux usages éthiques du numérique.

Utilisations pédagogiques recommandées

Utile en tant qu’outil de communication pour :

  • Utiliser des messages courts: cela facilite également le maintien du lien pédagogique à l’extérieur du cours
  • Rappeler les échéances
  • Envoyer des mots d’encouragement (avant les examens, durant les stages, etc.)
  • Partager des hyperliens vers des ressources et des informations en ligne

Utile en tant qu’outil de veille informationnelle pour :

  • Suivre des spécialistes, des chercheurs et des institutions (et être suivi par eux) avec la possibilité de classer les abonnés dans des listes de lecture
  • Se connecter avec une classe ailleurs dans le monde pour un cours consacré au même sujet

Utile pour dynamiser le cours :

  • Synthétiser des concepts liés au cours
  • Poursuivre une discussion débutée en classe
  • Débattre sur un thème donné
  • Tweeter durant un documentaire
  • Écrire en mode collaboratif
  • Proposer des questions « surprises », devinettes, sondages, etc.

Différents utilitaires fonctionnant avec Twitter :

Poll Everywhere, pour poser des questions (sondages). Les résultats sont dévoilés en direct.

GroupTweet, pour la création de compte de groupe et les travaux en équipe.

Tweetwally, pour lister les tweets portant sur un même sujet (par nom d’utilisateur ou mot clic). Facilite la consultation des messages sur les sujets et les événements qui vous intéressent.

TweetPing, pour suivre les tweets en temps réel, dans le monde entier

Storify, pour la création d’histoires et la collaboration en temps réel. Facilite l’archivage des messages.

Periscope, pour filmer et transmettre en direct sur Twitter.

Facebook

Le principal avantage de Facebook est que les étudiants le consultent quotidiennement, ce qui n’est pas toujours le cas de Moodle ou des autres plateformes d’apprentissage comparables. C’est une façon d’atteindre les étudiants là où ils sont, plutôt que de leur demander de venir à nous.

Si vous considérez utiliser Facebook dans un contexte pédagogique, prenez d’abord connaissance de ces quelques considérations :

  • La présence de publicité et de distractions potentielles sont susceptibles de perturber la concentration des étudiants.
  • Nous vous déconseillons de rendre obligatoire l’utilisation de Facebook auprès des étudiants. Certains résistent par désintérêt ou par volonté de protéger leur vie privée, alors que d’autres voient l’utilisation pédagogique de Facebook comme une intrusion dans leur propre usage personnel de cet outil. Assurez-vous de bien préciser aux étudiants de quelles façons Facebook sera utilisé dans le cadre du cours.

Pour optimiser l’utilisation de Facebook en contexte pédagogique, il est préférable de créer un compte professionnel distinct de votre compte personnel et ce, que vous soyez enseignant ou étudiant. Cela permet de limiter les distractions, voire d’éviter des situations qui pourraient être embarrassantes.

Utilisations pédagogiques recommandées

Utile pour créer des groupes de travail privés :

Groupes de travail privés
Caractéristiques Pages Groupes
Accès privé Non Oui
Indexation par les moteurs de recherche comme Google Oui Non
Envoi de messages à tous Non Oui
Sur une page, tout y est public et visible par tous les utilisateurs de Facebook, et tout le monde peut « aimer » une page pour s’y abonner. Bref, je ne le recommande pas! Par contre, un groupe Facebook offre les mêmes fonctionnalités qu’une page, mais le paramétrage des contrôles d’accès y est plus fin. L’enseignant qui crée le groupe en devient le seul administrateur par défaut et il peut choisir d’accepter ou de refuser un membre précis dans le groupe. Nelson

Quelques conseils pour bien utiliser ces groupes :

  • Nommer le groupe précisément (titre du cours/session)
  • Déterminer le degré de confidentialité du groupe
    • Public : n’importe qui peut s’inscrire ou être ajouté ou invité par un membre (tous les utilisateurs Facebook voient le groupe)
    • Fermé : n’importe qui peut demander à s’inscrire ou être ajouté ou invité par un membre (tous les utilisateurs Facebook voient le groupe)
    • Secret : n’importe qui peut intégrer le groupe, mais seulement s’il a été ajouté ou invité par un membre (le groupe n’est pas visible par le reste des utilisateurs Facebook)
  • Inviter les étudiants à rejoindre le groupe ou les y inscrire vous-même (si l’on dispose de leurs « coordonnées » Facebook)
  • Modérer la publication des messages de vos étudiants (grâce à la demande d’approbation qui vous est envoyée avant)

Utile pour garder le contrôle sur la dynamique du groupe :

  • Recevoir des notifications quand de nouveaux messages sont publiés
  • Suivre le nombre de membres ayant vu et/ou lu le message (via un crochet que l’on peut survoler avec sa souris et qui indique les noms des membres concernés)
  • Supprimer les messages que vous jugez inopportuns
  • Bloquer ou supprimer un membre

Utile en tant qu’outil de communication pour :

  • Rappeler des échéances par la création d’« événements »
  • Trouver et partager des hyperliens vers des ressources et des informations en ligne
  • Questionner les étudiants grâce à la fonction « Sondage »
  • Transmettre des mots d’encouragement (avant les examens ou pendant les stages des étudiants)
  • Effectuer des réflexions en stage et faire leur suivi

Utile pour dynamiser le cours  :

  • Discuter en groupe (projeter les idées à l’avant de la classe)
  • Identifier des personnages sur des photos
  • Responsabiliser les membres du groupe à afficher une actualité ou à la commenter

Google+

Google+ présente de nombreux avantages qui font de lui un incontournable en éducation: une interactivité multiplateforme précieuse et pratique grâce à l’ensemble des outils proposés par G Suite, un référencement performant en raison de l’indexation excellente des contenus de Google+ par son propre moteur de recherche et une veille active efficace sur un sujet au travers de l’inscription à d’autres communautés.

Principaux avantages de Google+

  • Déléguer des responsabilités à des étudiants pour répartir les tâches dans un projet commun
  • Avoir un moyen de contrôle avec le « +1 » (équivalent au « j’aime » dans Facebook)
  • Possibilité de créer des « cercles » sociaux sans que les gens ne le sachent
  • Permet plus de contrôle sur les destinataires que sur Facebook
  • Voir quels étudiants ont vu les documents et faire un suivi de l’avancement des tâches à effectuer (lectures, travaux, etc.)
  • Faire un rappel des échéances et des objectifs

Utilisations pédagogiques recommandées

Utile en tant qu’outil de communication pour :

  • Mettre en ligne un compte Google personnalisable (peut se faire à partir du courriel institutionnel, un courriel Gmail n’étant pas obligatoire)
  • Créer des communautés et des cercles :
    • Les communautés ressemblent aux groupes de Facebook. Elles vous permettent de suivre ou de gérer des sujets de conversation. À l’intérieur de vos communautés, vous pouvez créer des catégories (difficilement faisable avec Facebook) et les classer selon vos propres critères (personnels ou professionnels). Vous pouvez choisir les membres qui s’y joignent. Les messages échangés entre tous les membres de la communauté restent dans le flux et sont donc consultables en permanence.
    • Les cercles sont construits à partir des contacts que vous avez et permettent donc de suivre des profils de personnes. L’ensemble des cercles pouvant comprendre jusqu’à 5000 contacts, vous devriez avoir assez de place pour inviter l’intégralité de vos étudiants dans le même espace virtuel!

Capture d’écran d’un exemple de communauté que vous pouvez créer et gérer facilement grâce à Google+.

Capture d’écran des paramètres permettant de créer et de gérer vos différents « cercles » de contacts.

Liens intéressants pour l’appropriation de ces outils

Twitter

Facebook

Google+

Si vous souhaitez partager votre expérience pédagogique avec l’un de ces 3 réseaux sociaux, ou avec tout autre outil du même genre, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire!

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*