Profweb

Accueil » Publications » Articles » Avec un grand R : L'apprentissage actif hors de la classe, est-ce possible?

Publications

Articles

Publié le 5 décembre 2017 | Multidisciplinaire

Avec un grand R : L'apprentissage actif hors de la classe, est-ce possible?

Le 21 novembre 2017, l'Association pour la recherche au collégial (ARC), l 'Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) et le Centre de documentation collégiale (CDC) ont offert la 17e séance de la série Avec un grand R.

Cette rencontre par visioconférence a permis aux participants d'interagir avec 3 chercheurs de renom, issus du milieu collégial :

  • Elizabeth S. Charles, de Dawson College
  • Nathaniel Lasry, du Cégep John Abbott College
  • Kevin Lenton, du Cégep Vanier College

Il était question d'un article écrit par les chercheurs et publié en 2016 dans la revue Pédagogie collégiale: « L'apprentissage actif hors de la classe, est-ce possible? » [PDF]. Cet article traite de DALITE, une plateforme web développée par les auteurs et destinée à soutenir l'apprentissage actif (de type « apprentissage par les pairs ») hors de la classe.

J'ai assisté à la rencontre, et j'ai donc eu la chance d'interagir avec les chercheurs.

DALITE

Au cours de l'activité Avec un grand R, on a parlé de la réalité des chercheurs, de leurs motivations à être chercheurs, mais aussi, évidemment, du sujet de leur article dans Pédagogie collégiale: DALITE.

Sur DALITE :

  1. Les étudiants répondent à des questions conceptuelles. Par exemple, en physique : « Lors d'une collision entre une voiture et un camion, quel véhicule subit la plus grande force? » Les étudiants répondent à la question à choix multiples (par exemple : « La voiture subit une plus grande force. », « Le camion subit une plus grande force. » ou « Les deux véhicules subissent la même force. »)
  2. Puis, ils doivent obligatoirement justifier la réponse, en écrivant une explication écrite. Leur réponse est alors ajoutée à une base de données, avec celles d'autres étudiants qui ont sélectionné le même choix qu'eux parmi les choix de réponses.
  3. Les étudiants se voient alors présenter les explications écrites par d'autres étudiants (anonymes) qui ont sélectionné le même choix qu'eux, ainsi que celles d'étudiants qui ont sélectionné une autre option. (Si leur réponse n'était pas la bonne, cette autre option est obligatoirement la bonne réponse. Mais l'étudiant ne sait pas, à ce stade, si sa réponse était la bonne ou non.)
  4. Les étudiants sont ensuite appelés à revenir sur leur choix : après avoir lu les explications écrites par d'autres étudiants, changent-ils leur opinion ou non?

Cela s'apparente à la méthode d'apprentissage par les pairs développée à l'Université Harvard par Eric Mazur (et mise en application, par exemple, par Luc Tremblay du Collège Mérici, qui a décrit son expérience dans un récit dans Profweb). La différence est qu'avec DALITE, les interactions entre étudiants se déroulent de façon asynchrone, par écrit. Les chercheurs ont mesuré que DALITE était aussi efficace pour produire des « gains conceptuels » chez les étudiants que l'apprentissage par les pairs en classe, et plus efficace qu'un enseignement traditionnel (magistral).

La plateforme DALITE peut être utilisée dans toutes les matières. Elle a été utilisée en physique, en chimie, en histoire, en droit… DALITE a été utilisée dans des cégeps anglophones et à Harvard.

Lors de la séance Avec un grand R, les chercheurs ont annoncé que DALITE pouvait maintenant être intégrée à Moodle. Pour l'instant, la base de données contenant les réponses d'étudiants aux différentes questions de physique est en anglais, mais les chercheurs sont intéressés à la traduire, avec l'aide d'enseignants volontaires.

Les chercheurs ont insisté sur le fait que DALITE était un outil pour intégrer l'apprentissage par les pairs dans un cours, et non une fin en soi. Comme toujours, la technologie est au service de la pédagogie, et non l'inverse.

Une invitation aux échanges

Hélène Tardif, chargée de projet pour l'ARC, animait la séance.

Christian Barrette, chercheur en pédagogie et chargé de projet pour l'ARC, a agi à titre de lecteur critique lors de l'activité. Christian Barrette a donc posé plusieurs questions aux 3 personnes-ressources.

L'activité était une invitation aux échanges. Les participants étaient chaleureusement invités à poser des questions aux personnes-ressources, que ce soit à propos de l'apprentissage par les pairs, de DALITE ou de leurs activités de recherche.

Elizabeth Charles a souligné la pertinence de faire de la recherche en pédagogie dans le réseau collégial, l'une des seules possibilités dans le monde de travailler avec des experts disciplinaires qui enseignent et qui sont motivés par la pédagogie. Elle a indiqué faire l'envie de ses collègues à l'international. Elle a également mentionné que ceux-ci étaient très intéressés par les classes d'apprentissage actif du réseau collégial.

Pour en savoir plus sur les méthodes pédagogiques actives et l'intégration pédagogique des technologies

À la fin de la séance, Isabelle Laplante, du CDC, a proposé une médiagraphie complémentaire aux participants qui souhaiteraient en savoir plus sur les méthodes actives et les technologies de l'information et de la communication en enseignement. Il suffit d'aller sur EDUQ.info et de faire une recherche avancée dont les limites sont :

  • « Sujets - Égale à - Méthode active »
  • « Sujets - Égale à - Technologies de l'information et de la communication en enseignement »

La recherche à effectuer dans EDUQ.info

Prochain rendez-vous....

La prochaine séance de la série Avec un grand R aura lieu au colloque de l'AQPC, en personne. C'est un rendez-vous, du 6 au 8 juin 2018!

À propos de l'auteure

Catherine Rhéaume Elle est éditrice et rédactrice pour Profweb depuis 2013. Elle est également enseignante de physique au Cégep Limoilou et chargée de cours pour les cours compensateurs à l'Université Laval. Son travail pour Profweb l'amène tout naturellement à s'intéresser à la technopédagogie et à tenter d'innover dans son enseignement.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*