Profweb

Accueil » Publications » Articles » 2013 - Former les étudiants pour partout et pour demain

Publications

Articles

Publié le 25 novembre 2012 | Multidisciplinaire

2013 - Former les étudiants pour partout et pour demain

La mission des collèges et des universités est de former les étudiants non pas seulement pour ici et maintenant, mais davantage pour partout et pour demain.

C’est à partir de cette réflexion que l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) a élaboré l’appel de communications en vue de son 33e colloque annuel qui se tiendra du 4 au 6 juin 2013, à Montréal. On peut dès maintenant soumettre un projet de communication en remplissant le formulaire prévu à cet effet, accessible dans le site web de l’Association. La date limite pour le dépôt des projets de communication est le 18 janvier 2013.

Les TIC au colloque de l’AQPC

Depuis déjà un bon moment, on ne peut plus imaginer former les étudiants pour demain sans les former par les technologies de l’information et de la communication, ni sans les former à l’utilisation de ces technologies. Ceux à qui nous enseignons ont grandi dans un monde où les TIC sont omniprésentes. Celles-ci ont influencé leur rapport aux autres, leur rapport au savoir et leurs stratégies d’apprentissage.

Pour nous, en tant que professionnels de l’enseignement, les TIC ouvrent la porte à de nouvelles expériences pédagogiques, offrent de puissants outils de recherche, de travail collaboratif et d’encadrement de nos étudiants.

Le colloque de l’AQPC offre une occasion privilégiée de présenter les innovations par lesquelles nos collèges intègrent ces moyens nouveaux. Il se veut aussi un lieu de partage des conditions d’une utilisation féconde de la formation en ligne et de la formation à distance de nos étudiants, partout où qu’ils soient sur notre territoire.

Interculturel et international

D’autres volets majeurs de la programmation du colloque seront assurément ceux de l’interculturel et de l’international. Former les étudiants pour partout, c’est aussi former des étudiants de partout et souvent même, les former partout. La mondialisation et l’internationalisation ne sont plus pour nous des concepts abstraits. Ainsi, nos programmes d’études intègrent de plus en plus une perspective internationale. L’AQPC souhaite profiter du colloque pour en exposer les formes les plus avantageuses, pour réfléchir sur la contribution que nous pouvons attendre des projets de mobilité, sur les réalisations les plus marquantes en cette matière et sur leurs retombées sur la formation offerte ici.

La question de l’interculturel amène celle de l’hétérogénéité des populations étudiantes. Se côtoient dans nos classes des étudiants de cultures et d’expériences différentes. La diversité des populations étudiantes s’accentue aussi par une présence accrue d’étudiants en situation de handicap, d’autres ayant suivi des parcours hétéroclites ainsi que d’adultes qui retournent aux études. Le colloque entend faire place aux réalisations illustrant les façons par lesquelles nos collègues parviennent à tirer avantage de cette diversité.

Enfin, bien entendu, former les étudiants pour partout et pour demain, c’est aussi les former en tant que personnes et en tant que citoyens. Comme toujours, le colloque sera un lieu tout indiqué pour exposer les moyens par lesquels nos collègues parviennent à intégrer, dans les cours et dans les activités hors de la classe, la formation globale de la personne, le développement des compétences professionnelles et l’engagement responsable.

Le comité d’orientation et les trois collèges hôtes du colloque 2013, Cégep André-Laurendeau, Dawson College et Cégep Marie-Victorin, souhaitent recevoir des projets de communication de tous les collèges ainsi que des universités et des écoles du Québec. Ils invitent également les partenaires des réseaux associés à l’éducation au Québec et ailleurs au Canada ou dans les autres pays à venir partager leurs expériences et leurs réflexions sur ces questions comme sur les autres objets d’intérêt général pour l’enseignement supérieur.

N’attendez pas à demain. C’est ici et maintenant que vous pouvez soumettre votre proposition de communications aqpc.qc.ca ou réserver une chambre au Centre Sheraton. L’AQPC y a réservé un bloc de 200 chambres, dont il reste à l’heure actuelle environ 35 unités.

3 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    C85afaaad9a45c376661a94cc28716eb

    Nicole Perreault a écrit le 28 novembre 2012 à 14h20

    J’adore participer au colloque de l'AQPC : chaque année, en plus d’avoir le plaisir de revoir des gens que je côtoie peu durant l’année scolaire, je fais des découvertes inspirantes (ex.: l’an passé, atelier du Carrefour de la réussite sur la réussite des étudiants de première session). Le colloque me permet de partager le fruit des travaux du Réseau que j’anime, de créer des collaborations, d’entendre toutes sortes de points de vue. On parle « pédagogie », n’est-ce pas tripatif ? Et puis… le colloque de l’AQPC, quel beau prélude aux vacances estivales… :-)

  2. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Émilie Lavery a écrit le 28 novembre 2012 à 14h35

    Je partage le même point de vue que Nicole! J'ai toujours considéré les moments du colloque comme une récompense! C'est un moment privilégié d'échange. Le thème de cette année propose une utopie à laquelle toutes mes classes adhèrent. Il sera intéressant et lucratif d'en discuter pour tenter aussi de cerner ce qui met un frein à cette réalité d'une formation pour partout et pour demain! Nous pourrons alors lever quelques obstacles!

  3. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    Avatar default

    Bernard Gagnon a écrit le 30 novembre 2012 à 14h22

    Si nous paraphrasons M. Benoit Bolduc, il ne s'agit plus seulement «d'enseigner ici et maintenant» mais plutôt «partout et pour demain». Je dirais même «enseigner au début de demain». Petit clin d'oeil à M. Bolduc qui a emprunté le slogan «Enseigner ici et maintenant» du blogue l'ActualiTIC dans son introduction et dans son texte. Il s'agit sans doute d'un hasard fortuit. Vous comprendrez que nous allons changer de slogan, question de nous mettre au goût de maintenant - ou plutôt de demain...

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*