Profweb

Accueil » Publications » Articles » 10 tendances pédagogiques susceptibles de se développer dans les prochaines années

Publications

Articles

Publié le 11 décembre 2014 | Multidisciplinaire

10 tendances pédagogiques susceptibles de se développer dans les prochaines années

« Innovating Pedagogy 2014: Exploring new forms of teaching, learning, and assessment, to guide educators and policy makers »

Collaboration spéciale de Marie-Andrée Gingras, chargée de projet web

L’Open University a publié en 2014 un rapport identifiant 10 tendances pédagogiques susceptibles de provoquer des changements majeurs dans les pratiques éducatives, en particulier dans l'éducation postsecondaire. Certaines font déjà partie de notre paysage, d’autres seront amenées à se développer davantage dans les prochaines années. Voici ces 10 tendances :

L’apprentissage social, massif et ouvert (« massive open social learning ») :
met à profit la force des réseaux sociaux pour les étudiants engagés dans un cours en ligne offert aux masses (CLOM, de l’anglais Massive Open Online Courses (MOOC)). Cette approche vise à exploiter l’« effet réseau » (Network Effect), qui signifie que la valeur de l’expérience d’un réseau augmente plus les gens l’utilisent. L'objectif est d’engager des milliers de personnes dans discussions productives et la création de projets communs, afin qu'ensemble, ils partagent leur expérience et construisent de nouveaux savoirs en s’appuyant sur leurs connaissances antérieures.
Le design pédagogique basé sur l’analyse des données (« learning design informed by analytics ») :
vise à développer des leçons ou une série de leçons en planifiant une séquence cohérente d’utilisation de ressources d’enseignement et d’apprentissage (REA), de technologies et d’approches pédagogiques. Cette approche permet de spécifier les résultats d'apprentissage escomptés, d’identifier les moyens pour y parvenir, et de préciser comment ils seront évalués. L’analyse des données recueillies au cours des activités permet d’orienter la conception des activités d’apprentissage en fournissant des preuves pour soutenir le choix des REA, des technologies et des approches pédagogiques.
La classe inversée (« flipped classroom ») :
renverse l'approche traditionnelle de l’enseignement qui s’effectue en salle de classe. Dans cette approche, les étudiants visionnent des capsules vidéo présentant les notions théoriques aux moments et lieux qui leur conviennent. Cela leur offre la possibilité d’acquérir les nouvelles notions à leur propre rythme. Le temps en classe est alors consacré à des activités pratiques qui mettent en contexte les apprentissages, soutenus par l’expertise de l’enseignant.
La pédagogie invitant les apprenants à apporter et à utiliser leurs propres appareils technologiques en classe (« bring your own devices pedagogy ») :
permet aux étudiants d’apporter en classe leur propre téléphone intelligent, tablette ou ordinateur portables. Cette nouvelle réalité change la relation des étudiants avec l'école et avec leurs enseignants. Ils arrivent munis de leurs propres outils de travail et leurs environnements d'apprentissage personnels. Les activités pédagogiques intégrant les TIC qui sont débutées en classe peuvent ainsi être poursuivies ailleurs,  puis partagées de retour à l'école.
Apprendre à apprendre (« learning to learn ») :
implique que nous développions de nouvelles compétences tout au long de notre vie. Les défis de cet apprentissage autodéterminé nécessitent d’apprendre à devenir un apprenant efficace et de développer notre confiance pour gérer nos propres procédés d’apprentissage. « Apprendre à apprendre » est un processus qui ne vise pas seulement à travailler sur notre façon de résoudre un problème ou d’atteindre un objectif, mais aussi à poser un regard critique sur le processus dans son ensemble. Peut-on faire un lien avec les compétences TIC ou dites du 21e siècle ?
L’évaluation dynamique (formative) (« dynamic assessment ») :
met l'accent sur les progrès de l'étudiant. L'évaluateur interagit avec les étudiants tout au long du processus d’apprentissage et identifie les moyens de surmonter les difficultés de chaque apprenant. Dans l'évaluation dynamique, l'évaluation et l'intervention pédagogique sont inséparables.
L’apprentissage basé sur les événements (« event-based learning ») :
se réalise en quelques heures ou en quelques jours. Des activités diverses regroupent plusieurs participants dans un même lieu pour créer et partager leurs réalisations:
  • Festival des sciences et génie
  • Expo sciences
  • Hackathon
Le caractère évènementiel de ces activités encourage les participants à apprendre ensemble, mettant à contribution des participants d’expertises diverses.
L’apprentissage par la narration (« learning through storytelling ») :
nécessite la mise en place d’une structure qui aide les apprenants à intégrer la compréhension de nouvelles notions. La narration permet cette structure à travers la création d’un récit. Celui-ci constitue un processus de décision dans lequel le narrateur structure une série d’évènements selon un certain point de vue afin de créer un tout cohérent. Rédiger une expérience, un rapport d’enquête ou une analyse, par exemple, sont tous des exemples d’apprentissage par la narration.
Les concepts clés (« threshold concepts ») :
une fois appris permettent de concevoir un problème ou un sujet selon une nouvelle perspective. Les enseignants utilisent de plus en plus les concepts clés comme point de départ pour briser des mauvaises conceptions. Les concepts clés présentent un défi par leur caractère souvent peu intuitif. Malgré une compréhension théorique de ces concepts clés, les étudiants sont souvent incapables de les mettre en pratique, revenant instinctivement à leurs mauvaises conceptions qui leur apparaissent plus logiques.
La construction (« bricolage ») :
est un processus pratique de l'apprentissage qui implique l’utilisation de matériaux. Ce processus est inné chez les apprenants qui, dès leur enfance, ont mis à contribution leur esprit créatif à travers le jeu, créant des châteaux avec des boîtes, par exemple. La construction favorise l'innovation et permet aux apprenants inventeurs de combiner et d’adapter les outils et les théories pour générer de nouvelles idées, tout en contextualisant ces créations dans leur communauté afin de valider leur pertinence.

1 commentaire(s)

  1. Pour afficher votre avatar dans vos commentaires utilisez le services Gravatar.
    Pour des explications techniques, consultez notre article « Afficher un avatar avec le service Gravatar ».

    36424775068cdf64ddc14b16071b446d

    Guillaume Vachon a écrit le 27 janvier 2015 à 13h33

    [http://pedagogie.uquebec.ca/portail/repertoire/technologies-innover] Comment les technologies universitaires permettent-elles d’innover en pédagogie universitaire? Portrait des tendances passées, actuelles et futures – Conférence de Thierry Karsenti, M.A., M.Ed., Ph.D

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*