Profweb

Objectif 2.3 – Représenter visuellement l’information

Description de l'objectif 2.3 – Représenter visuellement l’information

Cet objectif propose une démarche permettant de représenter visuellement l’information pour en démontrer sa compréhension, qu’il s’agisse d’une suite logique dans le cadre d’un processus de recherche et d’analyse d’information ou simplement pour s’approprier les notions à l’étude dans un cours.

Représenter visuellement l’information permet d’organiser les idées, les données ou les concepts, de les structurer et d’établir des liens entre eux.  Cela permet de visualiser d’un seul coup l’ensemble de l’information recueillie ou analysée ou une vue d’une portion de celle-ci.

Précisions

L’étudiant se représente l’information afin qu’elle prenne forme dans son esprit. Il exprime des idées de façon graphique ou visuelle.

L’opération consiste à représenter ce qui est utile, pertinent et important en fonction d’une question de recherche ou d’une hypothèse. Elle vise également à acquérir une vue d’ensemble des notions et à organiser ses connaissances afin de faciliter la mémorisation et la compréhension d’un sujet.

Chaque représentation visuelle est unique, car elle illustre la compréhension qu’a l’étudiant des concepts ainsi que les relations qu’il établit entre les différents éléments.

Cette activité mentale demande de l'entraînement. Représenter visuellement l’information n’est pas une habileté naturelle pour tous les individus. En effet, «l’intelligence spatiale permet à la personne d’utiliser des capacités intellectuelles spécifiques pour avoir mentalement une représentation spatiale du monde» (Wikipédia, Théorie des intelligences multiples). Plus l’étudiant s’exerce, plus la démarche devient facile.  Cette technique a tout avantage à être explorée et développée.

Exigences - suggestions

Pour développer cet objectif et obtenir une rétroaction, l’étudiant peut présenter à son enseignant :

  • une liste des éléments d’information retenus et en expliquer brièvement l’organisation générale;
  • la justification de ses choix (type de représentation et outil).

Pour démontrer la maîtrise de cet objectif, l’étudiant doit être en mesure :

  • de réaliser l’agencement adéquat des éléments d’information;
  • de choisir le bon type de représentation visuelle et le bon outil;
  • d’exploiter les fonctionnalités de l’outil choisi pour produire une représentation visuelle répondant aux critères de qualité énoncés par l’enseignant.

Outils potentiels

L’utilisation d’une procédure propre au type de représentation choisi est particulièrement utile pour soutenir l’étudiant dans l’apprentissage de cet objectif.

L’enseignant ne doit pas présupposer que l’étudiant est en mesure de créer seul une telle représentation la première fois qu’il est en contact avec cette technique. Il a tout intérêt à l’accompagner dans cette démarche en lui donnant des consignes et des exemples. Cette étape est importante afin d’amener l’étudiant à réinvestir ce type de représentation dans d’autres contextes ou d’autres travaux.

Puisque les types de représentation sont très variés, les outils le sont tout autant. Notons que les types de représentation possibles et les outils potentiels sont majoritairement pertinents et utiles pour toutes les disciplines (outils de dessin, mode plan, tableaux, cartes conceptuelles, etc.). Il existe toutefois un certain niveau de spécialisation pour certains domaines d’études. Par exemple, faire un schéma est pertinent pour toute discipline, toutefois on retrouve des variantes disciplinaires comme l’organigramme, le sociogramme, le génogramme, etc. Aussi, les différences disciplinaires se remarquent par les symboles et les objets utilisés dans les représentations visuelles. Par exemple, un plan d’aménagement d’usine présentera des matériaux, des prises électriques et de la machinerie, alors que le plan d’aménagement d’un service de garde présentera des objets tels que du mobilier, des jouets, etc.

Dans la pratique

La démarche permettant de se représenter l’information est analogue pour tous les domaines, que l’on étudie en Arts plastiques, en Sciences de la nature ou en Techniques de travail social (Perreault, 2014).

Voici quelques exemples d’applications concrètes de cet objectif :

  • Au Tremplin-DEC, préparer et réaliser un exposé oral à l’aide d’une carte conceptuelle en faisant la synthèse de ses connaissances du programme selon un thème donné;
  • En histoire, concevoir une ligne de temps composée de dates, de faits et de photos de personnages politiques pour dresser le portrait de l’évolution de la démocratie;
  • En gestion de commerces, produire un organigramme hiérarchique pour analyser la structure d’une entreprise;
  • En éducation spécialisée, produire un génogramme pour analyser les faits marquants et les liens affectifs d’une famille;
  • En littérature, générer un nuage de mots pour imager le degré d’importance des thèmes d’un texte;
  • En psychologie, représenter sous forme de schéma de concepts ou de carte mentale l’information préalablement trouvée, analysée et structurée à propos de la distinction entre le conditionnement classique et le conditionnement opérant.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*