Profweb

Accueil » Cadres de référence » Profil TIC » Intégrer le Profil TIC des étudiants » Intégrer le Profil TIC dans un programme

Intégrer le Profil TIC dans un programme

Le milieu de l’enseignement est directement interpellé pour aider les étudiants à faire face à la réalité de la société numérique. À cet égard, on constate que, dans tous les collèges, des enseignants réalisent déjà, dans leurs cours, des activités qui permettent de développer des habiletés du Profil TIC. Ceci étant dit, la concertation programme autour d’un cadre de référence comme le Profil TIC des étudiants du collégial permet d'aller plus loin en favorisant une intégration planifiée et réussie des TIC par le développement progressif et cohérent des habiletés TIC et par la mise en place des conditions pédagogiques et organisationnelles.

Les portes sont grandes ouvertes pour l’intégration des TIC dans un programme d’études lorsque celui-ci se trouve dans une période clé de son évolution. Par exemple, les étapes qui conduisent à l’intégration du Profil TIC s’harmonisent bien avec celles de l’implantation d’un nouveau programme ainsi qu’avec celles de l’évaluation ou de la révision d’un programme existant. Ces moments privilégiés sont à considérer. D’autres occasions peuvent également être saisies au vol  réflexion sur la couleur locale du programme, révision des plans-cadres, mise en place d’un programme mobile ou d’un projet d’entreprise d’entraînement, etc.

Afin de soutenir la réalisation des travaux menant à l’intégration du Profil TIC, le Réseau REPTIC a mis en ligne un guide (Aubin, 2009) et diverses ressources pour aiguiller les acteurs du milieu collégial. Le guide propose une démarche qui peut s’accorder avec les étapes d’implantation, de mise en oeuvre, d’évaluation et de révision d’un programme. Comme il n’y a pas de recette unique, les collèges sont invités à coordonner l’intégration du Profil TIC à leur propre processus de gestion des programmes d’études. Accessibles dans la section « Intégrer le Profil » du site du Réseau REPTIC, tout comme le guide d’ailleurs, les différentes ressources comprennent des diaporamas qui rendent compte des travaux d’intégration qui ont été menés au Cégep de Granby (Dupont, 2011) et au Cégep de Victoriaville (Boissonneault, Garneau-Angers et Ouellette, 2011).

Voyons maintenant comment intégrer le Profil TIC dans un programme d’études. Signalons que la démarche proposée ici présente les étapes et les méthodes observées dans quelques collèges: les moyens utilisés pour intégrer le Profil TIC dans les programmes d’études sont très variés et chaque établissement a toute la liberté d’employer ceux qu'il privilégie. L’observation des pratiques des collèges ayant réalisé une telle démarche révèle néanmoins quelques orientations gagnantes 

  • partir des activités déjà réalisées par les enseignants et de la culture technologique des enseignants du programme;
  • s’appuyer sur les compétences TIC déjà présentes dans les programmes d’études et sur les liens naturels possibles entre les TIC et la nature des compétences disciplinaires;
  • favoriser l’approche par projet;
  • adopter une approche basée sur la collaboration  entre les enseignants, avec les étudiants, de même qu’avec les personnes-ressources et les instances du collège.

L’article « Intégrer les habiletés du Profil TIC des étudiants du collégial dans un cours ou un programme d'études », paru dans la revue Pédagogie collégiale, présente cette démarche de manière détaillée, en présentant par exemple les outils qui peuvent être utilisés lors d’étapes spécifiques et en faisant le lien entre les habiletés du Profil TIC et des exemples de compétences présentes dans des programmes d’études.

ÉTAPE 1 – Analyser le contexte d’utilisation des TIC propre au programme

Il est utile, avant de lancer le projet, de brosser un portrait du rôle actuel que jouent les TIC dans le programme auquel on veut associer le Profil TIC. Pour ce faire, une des premières étapes consiste à recenser les activités faisant déjà appel aux TIC dans les cours qui constituent le programme. À l’aide d’une grille de collecte fort simple, l’on demande aux enseignants de consigner les activités pédagogiques que réalisent leurs étudiants en recourant aux technologies et d’associer ces activités aux habiletés du Profil TIC correspondantes. L’on peut ensuite transposer ces informations dans une grille « habiletés-cours », qui associe, pour tous les cours du programme, les activités sollicitant les TIC et les habiletés du Profil TIC qui leur correspondent. Cette grille sera très utile lorsqu’arrivera le moment de déterminer les habiletés du Profil TIC qui seront à intégrer au programme (voir l’étape 3), entre autres pour dégager celles qui n’y sont pas déjà abordées.

En jetant un regard global sur les pratiques, cette étape permet d’identifier autant les lacunes à combler que les acquis à préserver. Lors de cet exercice, les enseignants sont à même de constater qu’ils réalisent déjà un bon nombre d’activités pédagogiques soutenues par les TIC et qu’ils contribuent au développement d’habiletés du Profil TIC.

À cette étape, certains collèges entreprennent aussi des démarches complémentaires de collecte d’informations auprès des enseignants, des étudiants, des diplômés, des employeurs ou d’autres acteurs du milieu. Ces établissements cherchent ainsi à identifier les exigences qu’impliquent l’entrée dans le monde du travail et l’accès aux études universitaires eu égard à la maîtrise d’habiletés informationnelles et technologiques. Dans la même perspective, ils souhaitent également dresser un portrait actuel de la situation de leurs programmes et des pratiques liées aux TIC qui y sont adoptées.

ÉTAPE 2 – Situer les TIC dans le programme

Cette étape consiste à repérer l’usage potentiel qui pourrait être fait des technologies en se penchant sur les caractéristiques du programme d’études (buts généraux, objectifs et standards, etc.) et en s’appuyant sur les composantes des TIC qui y sont déjà présentes. On établira, ensuite, de possibles liens entre les habiletés énumérées dans le Profil TIC et les compétences relatives au programme. Cet exercice est l’occasion de regarder ce dernier avec de nouvelles lunettes.

Certains devis ministériels comportent des prescriptions qui peuvent être liées de manière évidente à l’utilisation des TIC, que ce soit par rapport aux buts des programmes ou à leurs objectifs et standards. Il est d’ailleurs possible, en portant un regard nouveau sur ces documents, d’identifier des situations où la nature d’une compétence, d’un élément de compétence ou d’un critère de performance suggère un usage pertinent des TIC.

Le contenu et la structure du Profil TIC permettent de lier assez aisément les compétences à développer dans un cours de la formation générale ou bien de la formation spécifique à des habiletés et à des objectifs précis, que ce soit dans un programme technique ou préuniversitaire. Dans les divers programmes du réseau collégial, l’on retrouve des indications invitant les étudiants à chercher de l’information, à la traiter et à la présenter. Plusieurs composantes de la formation collégiale sont aussi liées à la maîtrise d’habiletés méthodologiques, cognitives ou technologiques.

ÉTAPE 3 – Élaborer le Profil TIC des étudiants d’un programme

À la suite de l’analyse de l’utilisation actuelle des TIC et de leur association aux caractéristiques du programme, arrive le moment crucial où il faut établir le développement, progressif et cohérent, des habiletés du Profil TIC. Pour cela, les habiletés TIC sont associées, de manière plus formelle, à des activités d’apprentissage et d’évaluation directement liées au développement des compétences du programme. Ceci peut être fait, entre autres, par l’intermédiaire de cours porteurs ou dans le cadre d’une approche par projet.

À ce stade, il importe de s’assurer que l’étudiant sera incité, au fil de son cheminement, à utiliser une variété d’outils et de ressources spécifiques aux TIC, dans différents contextes. Il faut également se porter garant du fait qu’il développera ses stratégies, son autonomie ainsi que son efficacité et qu’il réalisera des apprentissages en profondeur. Cette préparation n’étant sans doute pas très éloignée des mesures déjà mises en place pour atteindre les nombreux autres objectifs des programmes, il suffit de reproduire le modèle de concertation et de planification pédagogique en l’adaptant au contexte impliquant l’intégration des TIC.

Pour faciliter la gestion du partage des responsabilités liées à l’enseignement des habiletés du Profil TIC, nous recommandons le recours à une grille de correspondance habiletés-cours. Celle-ci permet de déterminer dans quel cours il y aura enseignement explicite d’une habileté, dans quel autre une évaluation formative sera réalisée et, finalement, dans quel autre encore cette habileté fera l’objet d’une évaluation sommative. La grille habiletés-cours permet de planifier l’évolution progressive et cohérente des apprentissages, ceux-ci étant répartis de manière pertinente sur plusieurs sessions. Les habiletés du Profil TIC peuvent être intégrées aux plans-cadres et associées à une variété de compétences, que ce soit dans la formation spécifique, au moyen des disciplines contributives ou dans la formation générale, conformément à l’approche-programme.

Consultez la rubrique « Philosophie du Profil TIC » pour prendre connaissance des fondements qui peuvent guider l’approche des équipes-programmes dans le cadre d’une approche concertée.

ÉTAPE 4 – Planifier l’intégration du Profil TIC et passer à l’action

Une fois l’élaboration du Profil TIC terminée dans un programme, on peut maintenant planifier sa mise en oeuvre. En fin de parcours, l’évaluation des accomplissements réalisés et des mesures mises en place par le programme permet d’apporter les correctifs nécessaires pour les prochaines cohortes.

Un plan d’action et un échéancier sont des outils très utiles à cette étape. Durant la mise en place du Profil TIC dans les cours, les enseignants peuvent aussi bien adapter leurs stratégies que leurs activités pédagogiques en fonction des objectifs fixés à l’étape précédente. Lorsque vient la planification de l’intégration du Profil TIC dans les programmes d’études, il est important de se projeter dans l’avenir et de tenir compte de ce qui s’avérera nécessaire pour implanter le Profil TIC  perfectionnement des enseignants, ressources humaines (conseillers pédagogiques, bibliothécaire, soutien technique), locaux, applications logicielles, équipements, etc.

De façon générale, on peut supposer que la grande majorité des collèges possèdent déjà les ressources, l’infrastructure et le matériel requis. Au surplus, la carte des produits et des services en éducation a connu une importante mutation ces dernières années  les logiciels libres prennent de plus en plus leur place; les applications gratuites sont nombreuses et de meilleure qualité; et les collèges ont maintenant accès à des plateformes pouvant répondre à de nombreux besoins. Quant au perfectionnement, le réseau collégial a développé une expertise importante en technopédagogie, expertise qui est désormais fort accessible. Consultez les sections « Structure et contenus de l’espace Profil TIC » et « Sites web d’intérêt » pour en savoir plus à propos des ressources disponibles et des services offerts dans le réseau.

0 commentaire(s)

Commenter

* champs obligatoires
Type d'intervention*